•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré un surplus cette année, l’Université de Moncton affiche toujours un déficit

L'affiche de l'Université de Moncton

L'Université de Moncton a des campus à Moncton, Edmundston et Shippagan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après avoir redouté d’importants déficits, l’Université de Moncton a connu une année financière plus favorable que prévu, mais prévoit que son déficit cumulatif dépasse quand même 2,3 millions de dollars.

À la rentrée de septembre, l’institution prévoyait un déficit de près de 6 millions de dollars. Elle termine plutôt 2020-2021 avec un surplus d'un million de dollars qui ira directement éponger une partie du déficit accumulé précédemment.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce résultat. L’Université a notamment effectué des compressions et sabré dans certaines dépenses, comme les coûts de fonctionnement.

Elle a aussi reçu plus d’étudiants internationaux qu’anticipé.

Au début de la pandémie, c’était très difficile d’avoir des visas pour les étudiants internationaux, a expliqué le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Denis Prud'homme.

Universités Canada a travaillé beaucoup avec les ambassades pour activer. Ça a permis à plusieurs étudiants internationaux, particulièrement à la session d’hiver, de venir au Canada, dit le recteur, faisant référence à l’association de promotion des universités canadiennes.

L’Université de Moncton a aussi reçu une subvention de 2,5 millions de dollars - à laquelle elle ne s’attendait pas  - de la province, dans le cadre d’un programme pour les langues officielles.

Pendant deux ans, il y a eu une réticence à transférer les 2,5 millions par année, a mentionné M. Prud'homme. On a eu une réponse cette semaine, qui a contribué grandement à éliminer une bonne partie du déficit anticipé.

Denis Prud’homme assis devant des documents.

Denis Prud’homme, recteur et vice-chancelier de l'Université de Moncton, le 26 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

L’université comptera sur cette même somme pour améliorer sa situation financière en 2021-2022, mais l’incertitude quant à l’évolution de la pandémie demeure un ombre au tableau, indique M. Prud’homme.

Dans son budget adopté en septembre 2020, l’Université de Moncton prévoyait faire un déficit d’environ 2,8 millions en 2021-2022.

En entrevue samedi, le recteur Denis Prud'homme a affirmé que de nouvelles compressions n’étaient pas envisagées pour le moment.

D’après le reportage d’Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !