•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue offre 26 bourses de la persévérance

La porte d'entrée avec le logo du Cégep.

Le campus du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda.

Photo : Karine Aubin

Radio-Canada

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue met à la disposition des étudiants 26 bourses de 1 200 $ chacune.

Il s'agit de bourses destinées à encourager les étudiants qui ont fait preuve de persévérance en cette année de crise sanitaire.

C'est aussi une façon de les aider afin de poursuivre leur programme d’études au Cégep.

D'ailleurs, pour être admissible, l'étudiant doit notamment s'inscrire dans un programme de l'établissement l'an prochain.

Pour être admissible à cette bourse, il faut revenir au Cégep à la session prochaine. C'est une bourse qui va être davantage pour des étudiants de première ou deuxième année, qui souhaitent poursuivre leur parcours scolaire à la prochaine année scolaire. C'est pour les encourager à poursuivre et ne pas abandonner, explique la directrice des Affaires étudiantes et des communications Kathleen Slobodian.

La responsable précise que les critères sont imposés par le ministère de l'Éducation.

Les étudiants n'ont pas besoin de s'inscrire à cette bourse-là. Nous, ce qu'on va faire en fin de session, on va regarder tous les étudiants qui sont éligibles à cette bourse-là, il y a des critères de réussite scolaire identifiés par le ministère, dit-elle.

Tous les étudiants qui seront admissibles, il va y avoir un tirage au sort qui va être fait et qui va leur permettre, dans chacun des programmes des trois campus, d'avoir une bourse reliée à la persévérance dans le contexte actuel, ajoute Kathleen Slobodian.

La remise des diplômes pour les étudiants du Cégep se fera le 8 mai prochain en mode virtuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !