•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bassin aux Huîtres : le fédéral délaisse le suivi du secteur coquillier madelinot

Un plan d'eau avec des conifères en avant-plan et des maisons à l'arrière-plan.

Il n'est plus possible de récolter des molluques au bassin aux Huîtres de Grande-Entrée (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le bassin aux Huîtres, à Grande-Entrée aux Îles-de-la-Madeleine, est désormais fermé à la cueillette de tous mollusques. Ottawa a choisi de mettre un terme à ses contrôles de salubrité.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), Pêches et Océans Canada ainsi qu'Environnement et Changement climatique Canada sont responsables d’assurer le contrôle de la salubrité des mollusques afin de réduire les risques liés à la consommation de spécimens contaminés.

Depuis le 12 avril, l’ACIA a mis un terme à son programme de surveillance des biotoxines dans le secteur coquillier du bassin aux Huîtres.

Ce faisant, la cueillette de tous les mollusques bivalves, y compris la clovisse arctique, le couteau de l'Atlantique, la mactre d'Amérique et de Stimpson, la mye commune, la moule bleue, l’huître américaine et le pétoncle d'Islande ou géant est dorénavant interdite à l’intérieur du plan d’eau.

Des myes communes dans un bac

Des coquillages de mye commune, communément appelée «coques» (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le secteur [du bassin aux Huîtres] aux Îles-de-la-Madeleine est un petit secteur où il y a peu ou pas de ressource coquillière ou d'effort de pêche. La demande de cueillette est inexistante depuis de nombreuses années, explique le relationniste de l’Agence canadienne d'inspection des aliments, Patrick Girard, pour justifier l’arrêt du suivi.

Questionné à savoir si cette fermeture était permanente, l’agence fédérale a laissé entendre qu’une réouverture était peu probable.

À moins qu'il y ait une hausse notable de la ressource et de la demande, ce qui est peu probable dans l’état actuel des choses, ce secteur ne devrait pas faire l’objet d’autres mesures ou suivis, a indiqué Patrick Girard.

Des fermetures pour cause de pollution en Gaspésie

Depuis le début du mois d'avril, Pêches et Océans Canada a également interdit de cueillir des mollusques dans la majeure partie de la baie de Port-Daniel ainsi que dans le secteur de Jersey Cove, entre l’Anse-aux-Griffons et Cap-des-Rosiers, à Gaspé.

Pour ces deux zones, c'est la pollution de l'eau qui a causé les fermetures. La dégradation de la qualité de l’eau peut, entre autres, survenir à la suite de fortes pluies. La fermeture de ces secteurs coquilliers n’est donc pas permanente.

Un pêcheur de mye commune traîne un bac sur le rivage.

Un pêcheur traîne sa récolte de mye commune sur le rivage (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

En vertu du Règlement sur la gestion de la pêche du poisson contaminé, il est interdit de cueillir des mollusques dans des secteurs coquilliers fermés à la récolte. Les agents des pêches peuvent émettre des avis d’infraction aux contrevenants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !