•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huit nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse, dont un dans un foyer de soins

La province confirme le rétablissement de six personnes.

Une infirmière prépare une dose de vaccin.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse dit vouloir maintenir le rythme de sa campagne de vaccination contre la COVID-19.

Photo : Reuters / Alessandro Garofalo

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a signalé samedi la découverte de huit nouveaux cas de COVID-19 et confirmé le rétablissement de six personnes qui avaient contracté la maladie.

Il y a 44 cas actifs connus des responsables de santé publique de la province, contre 42 la journée précédente.

Deux de ces personnes sont hospitalisées. On comptait trois hospitalisations la veille.

La province indique que 2337 tests de dépistage effectués sur des Néo-Écossais ont été analysés vendredi.

Un employé d’un foyer de soins contracte le virus

La moitié des nouveaux cas signalés samedi sont liés aux déplacements hors des provinces de l'Atlantique et deux infections ont été dépistées au retour d'un voyage hors du Canada.

Les deux autres personnes qui viennent de recevoir leur diagnostic ont eu des contacts étroits avec des gens qu'on savait atteints, indique le ministère de la Santé. L'une d'elles est un membre du personnel du foyer de soins de longue durée Glasgow Hall, à Dartmouth, dans la région d'Halifax.

Heureusement, presque tous les résidents de Glasgow Hall ont été entièrement vaccinés, a déclaré par communiqué le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Je prévois que le vaccin empêchera une transmission à grande échelle dans cet établissement et que toute personne qui contractera le virus ne présentera que des symptômes bénins.

Une citation de :Le Dr Robert Strang

Selon le gouvernement provincial, la plupart des personnes qui résident dans cet établissement de soins ont reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19 et sont considérées comme complètement immunisées.

Par mesure de précaution, les résidents sont temporairement en isolement et passeront tous un test de dépistage de la COVID-19, indique le ministère de la Santé. Tous les membres du personnel seront également soumis à un test.

En Nouvelle-Écosse, la grande majorité de ceux qui sont décédés en raison du coronavirus l'an dernier étaient des résidents de foyers de soins.

Iain Rankin et Robert Strang assis lors d'une conférence de presse de chaque côté d'un écran de télévision sur lequel on voit des gens lever des cartons sur lesquels est écrit le nombre « deux cent mille ».

Le premier ministre, Iain Rankin (à gauche), et le médecin hygiéniste en chef, Robert Strang (à droite), le 16 avril 2021

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Pas question de redistribuer des vaccins

Environ 200 000 personnes ont été vaccinées contre le coronavirus en Nouvelle-Écosse. Le gouvernement provincial affirmait vendredi que son plan d'administrer au moins une dose du vaccin à toutes les personnes de la Nouvelle-Écosse qui souhaitent le recevoir était sur la bonne voie.

Le premier ministre Rankin et le Dr Strang ont par ailleurs fermé la porte, vendredi, à l'idée de redistribuer à d'autres provinces, comme l'Ontario, les doses de vaccin promises aux Néo-Écossais.

L’Association médicale canadienne demande au fédéral d'acheminer des doses d'abord aux régions où les éclosions sont les plus graves.

Nous devons maintenir la cadence de notre campagne de vaccination, a dit Iain Rankin, vendredi. Une redistribution des vaccins mettrait en danger certaines parties du pays, a renchéri Robert Strang.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.