•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les membres du SEO invités à se prononcer sur une entente de principe avec Québec

Des affiches sont placées sur des terrains.

Le SEO s'était mobilisé en octobre pour accélérer les négociations avec le gouvernement (archives).

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et le gouvernement du Québec ont conclu une entente de principe. Les 5500 membres du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais (SEO) seront ainsi invités à se prononcer au cours des prochaines semaines.

La FAE avait étudié, jeudi et vendredi, une proposition de règlement conclue avec Québec pour le renouvellement de la convention collective qui concerne ses 49 000 membres enseignants.

Par voie de communiqué vendredi soir, la FAE a affirmé que la proposition constituait bel et bien une entente de principe, et qu’elle serait présentée lors d’assemblées générales virtuelles, au cours des prochaines semaines.

La présidente du SEO, Suzanne Tremblay, estime que l’entente comporte des avancées pour ses membres. On touche vraiment l’ensemble de tout ce qui touche une négociation, c’est-à-dire les conditions de travail et le volet salarial.

Cependant, ce sont les enseignants du SEO qui devront trancher s’ils acceptent ou non la proposition de Québec.

Suzanne Tremblay porte des boucles d'oreille et un collier

Suzanne Tremblay est la présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

On va leur présenter les gains qui sont faits, et, à partir des présentations qu’ils recevront, ils pourront faire [leur] choix. […] Le Conseil fédératif de négociation […] pense qu’il y a des avancées qui sont faites et que les membres pourraient être satisfaits, mais ultimement, c’est eux qui auront le choix, explique-t-elle.

Même si une proposition survient, Mme Tremblay rappelle que les membres du Syndicat sont toujours dotés d’un mandat de grève générale illimitée qu’ils pourront exercer à partir du 31 mai, à condition que l’entente de principe ne soit pas acceptée.

Les moyens de pression sont maintenus, nous détenons toujours ce mandat-là. Donc selon les choix qui seront faits par nos membres dans les prochaines semaines, […] nous allons maintenir les moyens de pression que nous avons à l’heure actuelle, souligne la présidente du Syndicat.

Le SEO représente des enseignants des Centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais, des Draveurs et au Coeur-des-Vallées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !