•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blitz de vaccination et hausse de cas majeure en Chaudière-Appalaches

Un pharmacien prépare une dose du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19 avec une seringue, le 2 avril 2021.

La région de Chaudière-Appalaches veut écouler 5000 doses du vaccin d'AstraZeneca cette fin de semaine.

Photo : Getty Images / LOIC VENANCE

La santé publique de Chaudière-Appalaches lance un blitz de vaccination ce week-end. Objectif : administrer 5000 doses d’AstraZeneca d’ici lundi, au moment où les cas repartent à la hausse dans la région.

Pour une rare fois depuis le début de la pandémie, Chaudière-Appalaches rapporte samedi plus de nouveaux cas de COVID-19 que la Capitale-Nationale. 

Avec 224 nouvelles infections, il s’agit d’un des bilans les plus lourds depuis le printemps 2020 dans la région. Seul le sommet de 244, atteint le 11 avril, le dépasse. Quatre décès sont à déplorer.

La région de la Capitale-Nationale compte quant à elle 205 nouveaux cas, une baisse de 89 par rapport au bilan de vendredi.

Un blitz vaccinal en Chaudière-Appalaches

Après un début de semaine moins achalandé dans les centres de vaccination de Chaudière-Appalaches, la région entend rattraper son retard au cours de la fin de semaine.

Forte d’une livraison de 5000 doses d’AstraZeneca, la santé publique de la région intensifie ses efforts, samedi et dimanche.

On a les vaccins, on a le personnel, et ça fait même deux jours d'affilée qu'on allonge [les heures d’ouverture de] la clinique de vaccination sans rendez-vous avec l'AstraZeneca parce qu'on a de la demande, se réjouit Cary Paquet, responsable de la vaccination à Saint-Georges, en Beauce.

Cette région comptait, samedi, 720 cas actifs de COVID-19 pour 100 000 habitants, de loin le taux le plus élevé du Québec.

Le passage du ministre de la Santé, Christian Dubé, dans la région jeudi a fouetté la vaccination. 

Vendredi et samedi, la santé publique rapportait presque 10 000 doses administrées en 48 heures, soit plus que le nombre d’injections réalisées au cours des trois jours précédents combinés.

Seulement au centre de vaccination de Georgesville, jusqu’à 1000 personnes sont attendues chaque jour par les équipes en place ce week-end.

Les autres sites de vaccination se situent aux centres des congrès de Lévis et de Thetford Mines. À Montmagny, le centre se trouve à l’hôtel L’Oiselière.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !