•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises locales se retirent du marché urbain Third and Bird à Winnipeg

Une femme regarde des vêtements à l'intérieur d'une boutique et porte un masque sur le visage.

Le retrait de Third and Bird a été très difficile pour l'entreprise de Mme Pointon-Reico, car il s'agit de l'un des événements les plus importants pour elle, déclare-t-elle.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton/CBC

Radio-Canada

Plusieurs propriétaires d'entreprises et artisans manitobains sont mécontents que des vendeurs de l'extérieur de la province prévoyaient d'assister au marché Third and Bird à Winnipeg ce week-end sans avoir à respecter les ordonnances d'auto-isolement.

Le plus grand marché urbain de Winnipeg a lieu sur les terrains de l'exposition Red River Ex.

Mais plusieurs propriétaires d'entreprises locales se sont retirés du marché après avoir appris que des vendeurs de l'extérieur de la province n’ont pas respecté les ordonnances sanitaires lorsqu'ils se sont rendus à Winnipeg.

Cela n'aurait pas dû se passer de cette façon. Nous aurions aimé continuer à faire partie de ce marché, déclare la copropriétaire de la bijouterie Dconstruct, Lisa Pointon-Reico, qui a participé au marché Third and Bird pendant des années, mais qui s'est retirée du marché ce printemps.

Cela nous laisse un très mauvais goût dans la bouche.

Les voyageurs qui arrivent au Manitoba doivent s'auto-isoler pendant deux semaines, bien qu'il y ait quelques exceptions pour les personnes voyageant à des fins essentielles, comme les camionneurs qui traversent la province ou les personnes se rendant à un procès.

Les voyageurs sont également exhortés à passer deux tests de la COVID-19 : un le jour de leur arrivée et un autre 10 jours plus tard.

Mais des vendeurs saskatchewanais et albertains qui participent à Third and Bird ont publié sur les médias sociaux des photos d'eux se rendant au Manitoba jeudi soir, mentionne Mme Pointon-Reico, qui était tellement bouleversée qu'elle a publié une diatribe de cinq minutes sur Facebook.

Nous voulons tous participer à ces marchés, mais nous devons être responsables. Plus ce genre de choses continue à se produire, plus ça touche les gens qui essaient de faire les bons gestes.

Le propriétaire de Lennard Taylor Design Studio situé dans le quartier de la Bourse à Winnipeg, Lennard Taylor, avait fréquenté Third and Bird pendant quelques années avant la pandémie. M. Taylor affirme qu’il ne sera pas présent cette année.

Un jeune homme est assis sur une chaise dans une boutique de vêtements.

Le propriétaire de Lennard Taylor Design Studio, Lennard Taylor, évite les marchés auxquels il pense que ses clients ne voudraient pas participer. Cela a joué un rôle dans sa décision de ne pas aller au marché Third and Bird cette année, dit-il.

Photo : Radio-Canada / Patricia Miotto

Je ne voulais pas prendre le risque de mettre en danger mes clients ou mon personnel, affirme-t-il.

Les médias indiquent que nous nous dirigeons vers une troisième vague. Je ne voulais pas participer à quelque chose qui rassemble beaucoup de gens, y compris des gens de l'extérieur de la ville.

Les organisateurs du marché Third and Bird ont refusé d'être interviewé par CBC. Mais dans une déclaration envoyée aux médias, ils disent avoir reçu la permission de la santé publique d'exploiter leur marché à condition de réduire la capacité, d'améliorer les mesures d'hygiène et de procéder au dépistage de la COVID-19.

Le directeur adjoint de la santé publique par intérim du Manitoba, Jazz Atwal, a déclaré aux journalistes vendredi que les marchés sont surveillés par les responsables de la santé publique de la même manière que les magasins de détail.

Mais leurs vendeurs ne sont pas exemptés des règles d'auto-isolement, a-t-il précisé.

Toute personne qui entre dans la province et qui ne fournit pas un travail essentiel aux Manitobains doit s'isoler pendant 14 jours. C'est très clair, a soutenu le Dr Atwal.

Donc, si vous venez vendre des marchandises, vous n'êtes pas exempté de l'ordonnance d'auto-isolement.

Les organisateurs du marché affirment avoir enquêté sur les préoccupations soulevées par les entreprises qui bafouent les règles de la santé publique.

Une entreprise non conforme aux ordonnances a été retirée du marché, et quatre vendeurs de l'extérieur de la ville se sont retirés de l'événement, selon leur déclaration.

Avec les informations de Marianne Klowak and Jeff Stapleton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !