•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : lancement des cliniques éphémères de vaccination à Ottawa

Une personne prépare une dose de vaccin.

Les quatre cliniques éphémères de vaccination sont situées dans des quartiers plus touchés par la COVID-19 (archives).

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Quatre cliniques éphémères de vaccination sont déployées par Santé publique Ottawa (SPO) à compter de samedi à Ottawa dans des quartiers plus touchés par la COVID-19.

Frederique, une femme de 58 ans qui vit sur la promenade Cedarwood a raconté, vendredi, à CBC, avoir pris son rendez-vous pour se faire vacciner après avoir trouvé un dépliant à sa porte.

Je suis tellement heureuse parce que je vais avoir mon vaccin contre la COVID-19, s’est exclamée celle qui a préféré taire son nom de famille.

C’est à la mosquée Masjid ar-Rahmah (Mosque of Mercy) du quartier d’Emerald Woods sur le chemin Hunt Club qu’elle recevra son vaccin.

Les gens âgés de 50 ans et plus pourront s’y faire vacciner après avoir pris rendez-vous.

La Ville d’Ottawa n’a pas annoncé où les trois autres cliniques sont situées, mais elle dit diffuser l’information de manière stratégique dans les secteurs à haut risque.

Ces cliniques éphémères ne seront pas réservées qu’aux résidents des quartiers considérés à risque par la province relevant des codes postaux K1T, K1V et K2V.

21 quartiers à haut risque identifiés

Karim Mekki, superviseur de l’équipe d’engagement avec les quartiers de SPO, explique que les autorités de santé ont travaillé avec des groupes communautaires pour informer les gens dans 21 quartiers identifiés à haut risque sur les prochaines cliniques éphémères.

Des quartiers ont été touchés de manière disproportionnée. Plusieurs habitants de ces quartiers sont confrontés à une surabondance d’iniquités systémiques, soutient-il. Ils sont surreprésentés dans les emplois de première ligne précaires. Ils vivent dans des logements surpeuplés.

Les détails concernant la prise de rendez-vous et les endroits offrant la vaccination ont été partagés dans différentes langues via WhatsApp et grâce à des appels téléphoniques individuels, souligne M. Mekki.

SPO a aussi mis en place une ligne d’assistance spéciale, la ligne de ressources pour les immigrants d’Ottawa COVID-19, que les résidents peuvent appeler pour réserver un transport pour se rendre à leur rendez-vous.

Le quartier Heron Gate, où vit Frederique, compte le taux d’infection le plus élevé de la ville, ce dont elle était consciente lorsqu’elle a pris rendez-vous.

Je veux être protégé contre le virus. Ils disent qu’il y en a beaucoup ici, a-t-elle dit.

Les gens se sentent confortables ici

La semaine dernière, SPO, en partenariat avec des travailleurs communautaires, a fait du porte-à-porte aux appartements et condos dans certains quartiers afin de remettre des dépliants et d’inscrire les résidents à la vaccination. M. Mekki soutient que la formule en personne pourrait aussi être utilisée pour promouvoir les futures cliniques éphémères.

Des personnes se dirigent vers la mosquée.

La mosquée Masjid ar-Rahmah (Mosque of Mercy) du quartier Emerald Woods est une clinique éphémère pour la vaccination à compter du 17 avril.

Photo : Radio-Canada / Judy Trinh

Jali Marhnouh, présent de l’association Musulmane Assunnah, soutient que la mosquée était une plaque tournante d’informations fiables pour la communauté d’Emerald Woods et pour les musulmans de la ville. Avant d’être choisi comme clinique éphémère pour la vaccination, elle était un centre de dépistage.

En tant que site éphémère, c’est important que les gens se sentent confortables ici. Les gens vont venir à l’endroit où ils se sentent confortables, croit M. Marhnouh. Ils peuvent marcher ici. Plusieurs personnes vivent dans des condominiums et des gratte-ciel et peuvent marcher jusqu’ici. Ils peuvent venir ici et nous les aiderons à s’inscrire.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !