•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élisabeth II et son royaume ont fait leurs adieux au prince Philippe

Élisabeth II observe la cérémonie funéraire du prince Philippe.

La reine Élisabeth II a assisté à la cérémonie funéraire en l'honneur de son époux.

Photo : Reuters

Radio-Canada

La famille royale britannique a fait ses adieux au prince Philippe, qui aura été aux côtés de la reine Élisabeth II pendant 73 ans. Venus se recueillir au sein de la chapelle Saint-Georges, ses proches, réunis en comité restreint, l'ont conduit à son dernier repos.

Au terme d'une cérémonie toute en sobriété, le cercueil du prince Philippe a été descendu dans le caveau royal, crypte où il restera jusqu'à ce que la reine l'y rejoigne. Ainsi réunis, les époux auront pour dernière demeure la chapelle du Memorial du roi George VI, père d'Élisabeth II.

Quelques jours avant son 95e anniversaire, la reine a perdu son roc, celui qui à titre de prince consort détient le record de longévité d'un conjoint de monarque britannique. Il aurait eu 100 ans le 10 juin prochain.

Le doyen de Windsor, le pasteur David Conner, a loué l'inébranlable loyauté du prince Philippe envers la reine, son courage, sa force d'âme et sa foi.

Nos vies ont été enrichies par les défis qu'il nous a lancés, les encouragements qu'il nous a donnés, sa gentillesse, son humour et son humanité.

Une citation de :David Conner, doyen de Windsor

L'archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel des anglicans, a donné la bénédiction qui a clos l'office.

Élisabeth II et son royaume ont fait leurs adieux au prince Philippe

La reine, seule, assise au bout d'une rangée dans la chapelle.

La reine Élisabeth II était assise à l'écart du reste de la famille royale, à l'intérieur de la chapelle Saint-Georges.

Photo : Getty Images / WPA Pool

Tout juste avant de faire entrer le cercueil dans l'enceinte de la chapelle, une minute de silence a été observée à la mémoire du prince.

À sa suite, des membres de la famille royale ont marché solennellement, le silence rompu seulement par les tirs de la Royal Horse Artillery.

Mené par Charles, le prince héritier de la couronne, et sa sœur la princesse royale Anne, le cortège a ainsi suivi le cercueil jusqu'à la chapelle.

Derrière eux ont défilé les enfants de la reine et du prince Philippe, ainsi que leurs petits-fils William et Harry. Entre les deux frères aux relations distendues se trouvait leur cousin Peter Philips, fils de la princesse Anne.

La reine Élisabeth II a pour sa part participé au cortège funéraire à bord de sa Bentley royale.

Des personnes, entourées de gardes, suivent un véhicule massif.

Des membres de la famille royale composent le cortège funéraire, à la suite du Land Rover transportant le cercueil du prince Philippe.

Photo : Getty Images / WPA Pool

Transporté à bord d'un austère Land Rover vert militaire – véhicule que le duc a lui-même contribué à concevoir –, le cercueil, recouvert de l'étendard personnel du prince, de son épée, de sa casquette de la marine et d'une couronne de fleurs, a quitté en fin de matinée le château de Windsor en direction de la chapelle.

À la demande du prince Philippe, la famille royale a délaissé l'idée de tenir des funérailles nationales au profit d'une cérémonie plus intime – plus restreinte encore que le patriarche n'aurait pu l'imaginer, pandémie oblige.

En raison des règles sanitaires en vigueur en Angleterre, seuls 30 proches du duc d'Édimbourg, masqués et distancés, ont pu assister aux obsèques.

Bien que le public ait été appelé à ne pas se rassembler devant les résidences royales, de nombreux Britanniques sont venus déposer des gerbes de fleurs aux abords du château de Windsor et faire leurs adieux au prince.

Le Royaume-Uni observe un deuil national depuis la mort du duc d'Édimbourg, le 9 avril dernier.

Les funérailles de prince Philippe n'ont pas manqué de refléter son passé militaire, le cortège étant formé de nombreux membres de la Marine britannique, au sein de laquelle le duc a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale.

Des gens, pour la plupart masquée, se tiennent derrière une clôture, le long d'une rue.

Des gens se rassemblent à l'entrée du château de Windsor, dans l'espoir d'apercevoir le cortège menant le prince Philippe vers son dernier repos.

Photo : Getty Images / TOLGA AKMEN

Une première rencontre de famille

Pour les Windsor, ces funérailles sont aussi l'occasion de se réunir après les crises récentes.

C'est la première fois depuis sa mise en retrait tonitruante de la monarchie et son départ outre-Atlantique que le prince Harry retrouve en public la famille royale, marquée par l'ombre des accusations de racisme et d'indifférence que son épouse et lui-même ont portées lors d'une interview retentissante accordée à Oprah Winfrey.

Enceinte de leur deuxième enfant, l'épouse de Harry, Meghan Markle, est restée aux États-Unis sur les conseils de son médecin.

Des hommes en veston, l'air sérieux, fixe le sol ou droit devant eux.

Les princes William et Harry se tenaient près du cercueil du duc d'Édimbourg, séparés par Peter Philipps, fils de la princesse Anne.

Photo : Getty Images / VICTORIA JONES

Sur le plan vestimentaire néanmoins, la famille royale britannique a présenté un front uni. Tous sont en tenue civile, une manière d'éviter de distinguer les princes Andrew et Harry, tous deux très attachés à l'armée mais en retrait de la monarchie.

L'apparition en uniforme du prince Andrew, deuxième fils de la reine et ex-pilote d'hélicoptère, aurait fait mauvais genre vu son amitié avec le défunt financier Jeffrey Epstein, poursuivi pour trafic de mineures.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !