•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SCFPA dénonce l'absence de l'Académie Rivier dans le budget provincial

Le bâtiment de l'Académie Rivier.

Le bâtiment de l'Académie Rivier de Prince Albert est vacant depuis plusieurs années. (archives)

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Radio-Canada

La Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) exprime sa déception au sujet du contenu du budget provincial présenté le 6 avril dernier.

Dans un communiqué de presse, la SCFPA dénonce le manque de mesures quant à une nouvelle école communautaire citoyenne à Prince Albert.

Une mention précise de l’avancement de la transformation de l’Académie Rivier en centre scolaire communautaire citoyen n’apparaît pas dans le budget provincial. La Saskatchewan et le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) avaient pourtant signé, en mars 2019, une entente pour établir une nouvelle école francophone dans la communauté.

La présidente de la SCFPA, Estelle Hjertaas, se désole du manque de communication du gouvernement.

Nous avons collaboré entièrement avec le gouvernement de la Saskatchewan sur ce projet, rencontré deux ministres de l’Éducation, identifié des programmes d’appui traditionnels et nouveaux, fort malheureusement, nous n’avons toujours pas reçu d’engagement clair quant à l’avenir du dossier.

Nous croyons qu’une fois que M. Moe est bien informé des détails financiers de notre projet, le gouvernement provincial s’engagera rapidement à une option qui soit dans les meilleurs intérêts de notre communauté, y compris nos enfants et notre ville, affirme Estelle Hjertaas.

En juin 2020, le ministre de l’Éducation de l’époque, Gordon Wyant, avait souligné que la province était déterminée à remplir ses engagements auprès de la communauté francophone de Prince Albert, de Saskatoon et de Regina.

Le dossier de l’Académie Rivier a même été présenté au mois de février dernier au ministre de l’Éducation actuel, Dustin Duncan. À la suite de sa rencontre avec les représentants du CEF, de la SCFPA et de l’Assemblée communautaire fransaskoise, le ministre a annoncé qu’il doit étudier divers facteurs avant de prendre une décision.

Le bâtiment de quatre étages de l’Académie est vacant depuis 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !