•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Révision à la baisse du bilan de cas de COVID-19 en Gaspésie

Un technicien de laboratoire manipule un spécimen à tester pour la COVID-19.

Un test de dépistage du coronavirus (archives).

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

La récente hausse de cas constatée dans la MRC du Rocher-Percé pourrait être attribuable aux problèmes de contamination du laboratoire de tests de COVID-19 de Chandler.

Toutes les personnes qui ont eu des résultats positifs potentiellement contaminés ont été contactées et ont subi un second test.

Plusieurs ont, cette fois, obtenu un résultat négatif. Ces faux cas seront retirés du bilan régional. Il y en aurait 17 selon le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur de santé publique de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Le nombre de porteurs du virus dans la région passerait donc de 37 à 20.

Toutes les personnes touchées et leurs contacts ne sont plus en isolement. On a effectivement moins de cas, ce qui est rassurant, commente le médecin.

Selon le Dr Bonnier-Viger, cela prendra quelques jours avant de réajuster les statistiques régionales. Rimouski a refait un rapport pour invalider les tests qui avaient été faits par Chandler, il faut envoyer ça au ministère qui va traiter ça.

Des faux positifs

Le laboratoire a dû cesser ses activités, cette semaine, en raison d’une contamination qui faussait les résultats des tests.

C’est un nombre anormalement élevé de cas sans lien entre eux qui a mis la puce à l’oreille des autorités sanitaires. On avait une épidémie de cas positifs et les liens épidémiologiques ne pouvaient pas expliquer ça. Il y avait une particularité dans ces tests; c’est qu’au lieu d’être franchement positifs, ils étaient faiblement positifs, rapporte Dr Bonnier-Viger.

Le problème aurait faussé jusqu’à 90 % des résultats des tests.

Un tube tenu par une infirmière qui porte des gants médicaux bleus.

Les tests réalisés dans la MRC du Rocher-Percé seront analysés à Maria et à Chandler.

Photo : Associated Press / Ted S. Warren

La cause de cette contamination demeure inconnue, mais des résidus inoffensifs du virus se sont retrouvés un peu partout dans le laboratoire. On est en mode solution pour nettoyer cela le plus rapidement possible. Ça semble difficile, souligne le Dr Bonnier-Viger.

Le laboratoire de tests de COVID-19 à Chandler pourrait demeurer fermé pendant quelques jours, voire plusieurs semaines.

Ce sont les laboratoires de Maria et de Gaspé qui ont pris la relève. Le laboratoire de Rimouski pourra aussi venir en aide si le nombre d’infections se multipliait, dans la région.

Toujours selon le Dr Bonnier-Viger, il s’agit du troisième laboratoire au Québec aux prises avec ce type de problèmes, depuis le début de la pandémie.

Avec la collaboration de Kim Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !