•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta optimiste pour les festivals cet été

Des festivaliers avant la pandémie.

Le calendrier prévoit une levée des restrictions de capacités pour la fin du mois de juillet. (archives)

Photo : Radio-Canada / Holly Gordon

Dans une lettre adressée au secteur de l’événementiel le 9 avril, la Dre Deena Hinshaw, la médecin-hygiéniste en chef de l'Alberta, propose un calendrier échelonné pour le retour du public lors d'événements organisés à l'intérieur comme à l'extérieur.

Si le calendrier prévoit une levée des restrictions de capacités pour la fin du mois de juillet, elle reste néanmoins prudente. Elle précise que les décisions futures dépendront des hospitalisations, du nombre de cas, de la pression exercée sur le système de santé et du déploiement de la vaccination, au moment où elles seront prises.

Nous envisageons de supprimer les restrictions pour permettre un niveau de fonctionnement plus normal d'ici l'été, et nous reconnaissons que les défis économiques auxquels vous êtes confrontés nécessitent la présence d'un public dès que possible, écrit la Dre Hinshaw.

Le calendrier

Le calendrier proposé dans la lettre autorise, pour la fin du mois de mai, les événements en plein air avec une capacité de 15 % du nombre de sièges offerts avant la pandémie jusqu'à un maximum de 100 personnes.

À la fin du mois de juin, ce chiffre devrait augmenter pour passer à 50 % des sièges offerts avant la pandémie jusqu'à un maximum de 500 personnes.

Aussi à la fin du mois de juin, les événements à l'intérieur pourront accueillir 15 % de leur capacité d'avant la pandémie jusqu'à un maximum de 100 personnes.

Même si aucune décision finale n’est encore prise, nous voulons aider le secteur à avoir plus de visibilité, écrit Tom McMillan, le porte-parole de Santé Alberta, dans un courriel confirmant l'authenticité de la lettre.

La lettre mentionne également que si la situation s'améliore rapidement et de manière significative dans la province, les délais indiqués pourraient être accélérés.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les festivals

Ces échéanciers fournissent d'excellentes bases pour planifier cet été, selon Megan Dart, directeur général intérimaire du festival Fringe d'Edmonton.

Un amuseur public monte dans une échelle pendant qu'un homme tient celle-ci en place.

Le Festival Fringe d'Edmonton en 2018.

Photo : Radio-Canada

Nous sommes extrêmement reconnaissants au gouvernement provincial et aux autres agences gouvernementales pour leur consultation et leur soutien continus alors que nous planifions la saison des festivals, dit-il.

Quelles que soient les restrictions mises en place en août, nous prévoyons un événement considérablement réduit, précise-t-il.

Si nous pouvons aller de l'avant, nous nous attendons à ce que le Festival soit très différent cette année. En fait, il pourrait davantage ressembler à notre tout premier festival, en 1982, confie-t-il.

Cette lettre appuie notre optimisme prudent, confie également Kerry Clarke, la directrice artistique Festival folk de Calgary.

Des gens sont assis sur la pelouse devant une scène au festival folk de Calgary.

Le Festival folk de Calgary (archives).

Photo : Marie-Eve DuSablon

« Nous travaillons à la planification et à l’adaptation des moyens pour ramener le festival en toute sécurité, au parc de Prince Island cet été.

En revanche, plus tôt cette semaine, les organisateurs de certaines fêtes comme le Festival de musique folk d'Edmonton, le Big Valley Jamboree et le Country Thunder ont préféré ne pas prendre de risques et ont annulé leur événement pour 2021 afin de se concentrer sur celui de 2022.

Je crois que le public doit être complètement vacciné, ce qui n’arrivera pas avant septembre ou octobre, explique Terry Wickham, producteur du Festival de musique folk d’Edmonton. Selon lui, rassembler 25 000 personnes ne permet pas de garantir la distanciation physique.

Les variants

Depuis le 6 avril dernier, la province est retournée à des restrictions plus strictes pour contrer une flambée d'hospitalisations. Quatre jours plus tard, le premier ministre Jason Kenney avait rappelé vouloir revenir à la normale pour cet été grâce à la campagne de vaccination.

Je crois que nous allons avoir un festival du Stampede, et des événements en plein air, avait alors déclaré Kennedy.

Lors de la même conférence, la Dre Deena Hinshaw avait estimé possible d'organiser de grands événements cet été, si suffisamment de personnes étaient vaccinées et que le nombre d'infections avait diminué.

De leur côté, les responsables du Stampede de Calgary ont déclaré mercredi qu'ils prévoyaient d'aller de l'avant.

Nous nous engageons à accueillir le Stampede, du 9 au 18 juillet. Nous continuons à travailler avec différents niveaux de gouvernement et des responsables de la santé sur des mesures de sécurité spécifiques, indique le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !