•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plus grande série télévisée avec des acteurs noirs au pays sera tournée à Winnipeg

De gauche à droite : Aml Ameen (I May Destroy You), Mouna Traoré (The Umbrella Academy) et Ronnie Rowe Jr. (Pretty Hard Cases).

De gauche à droite : Aml Ameen, Mouna Traore et Ronnie Rowe Jr.

Photo : Jeff Spicer/Getty Images, Jerod Harris/Getty Images for James Perse, Emma McIntyre/Getty Images

Radio-Canada

Un appel est lancé à la communauté noire de Winnipeg pour recruter des acteurs pour ce qui sera la plus importante série télévisée produite avec des acteurs noirs au Canada.

CBC et le service de vidéo à la demande en ligne BET+ sont en train de créer la série The Porter, qui parlera du tout premier syndicat de Noirs créé dans le monde par des employés des chemins de fer au Canada et aux États-Unis.

L’histoire s’inspire de faits réels et se passe dans les années 1920. La série, qui sera composée de huit épisodes, suivra des personnages qui bousculent, rêvent, traversent les frontières et poursuivent leurs ambitions dans la lutte pour la libération, dans et en dehors des trains qui ont traversé l'Amérique du Nord, déclare un communiqué sur The Porter.

Ce mois-ci, les acteurs principaux de la série ont été révélés. Il y aura notamment Aml Ameen, qui a joué dans I May Destroy You, Mouna Traoré, qui faisait partie de The Umbrella Academy, et Ronnie Rowe Jr., qu'on a pu voir dans Pretty Hard Cases.

L’histoire se passe principalement à Montréal, à Chicago et à Détroit, mais la série sera tournée à Winnipeg. Le tournage commence le mois prochain.

Le recrutement des autres acteurs a commencé vendredi.

La route a été très longue; cela a pris 11 ans de ma vie pour arriver là où nous en sommes maintenant, affirme Arnold Pinnock, l'un des cocréateurs de la série. C’est euphorisant. Nous avons un long chemin devant nous, mais un long chemin que j'attends avec impatience chaque jour.

Il ajoute que les producteurs cherchent des personnes très diverses, avec des passés différents, et ils espèrent que les membres de la communauté noire de Winnipeg postuleront.

Lutte pour l’égalité et la dignité

L'histoire que raconte la série porte sur la lutte pour l'égalité et la dignité, en particulier par les hommes américains et canadiens qui travaillaient comme porteurs dans les chemins de fer. Elle parle aussi de la vie des femmes, qui faisaient face au sexisme et au racisme, et du mouvement pour revendiquer leur indépendance et leur identité, indique un communiqué.

Ils ont vraiment changé la politique. Ils se sont regroupés au nord et au sud de la frontière pour créer le plus grand et le premier syndicat noir du genre au monde, explique Arnold Pinnock.

Un syndicat des porteurs, l'Order of the Sleeping Car Porters, a été créé par quatre hommes à Winnipeg en 1917.

Le syndicat a, par la suite, voté pour soutenir les travailleurs blancs qui se sont mis en grève lors de la grande grève générale de 1917 dans la capitale manitobaine. Environ 100 porteurs ont rejoint les 30 000 travailleurs qui ont quitté leur poste le 12 mai.

La naissance du syndicat a eu lieu à Winnipeg. C’est pourquoi, quand j’ai su que le tournage aurait lieu ici, j’ai cru que c’était une plaisanterie. C’est le lieu parfait pour tourner cette histoire, résume Arnold Pinnock.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !