•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le transport de véhicules possible sur le traversier vers Saint-Pierre-et-Miquelon

Une voiture immatriculée à Saint-Pierre-et-Miquelon quitte le traversier.

Une voiture descend du traversier de Saint-Pierre-et-Miquelon à son arrivée à Fortune, Terre-Neuve-et-Labrador, le 16 avril 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La nouvelle rampe du service de traversier entre Terre-Neuve, au Canada, et Saint-Pierre-et-Miquelon, en France, a été inaugurée, vendredi.

Lorsque cette frontière internationale sera ouverte, les traversiers pourront enfin transporter des véhicules routiers entre Fortune, à Terre-Neuve-et-Labrador, et l’archipel français.

À Terre-Neuve, des coups de klaxon ont accueilli le premier véhicule transporté par bateau par le traversier. Bernard Briand, le président du Conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, était à bord.

Il va y avoir plus de passagers, il va y avoir plus de véhicules, plus de fret, qui vont traverser entre Fortune et Saint-Pierre. C’est une avancée considérable, a lancé M. Briand.

Un homme s'égosille dans un porte-voix.

Bernard Briand (à droite), président du Conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, sur le pont du traversier le 16 avril 2021 à Fortune, Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le gouvernement de Saint-Pierre-et-Miquelon gère deux nouveaux traversiers depuis 2018, mais le quai à Fortune n’avait jusque là pas de rampe pour permettre le débarquement des automobiles.

Après des années d’attente, la fin prochaine des travaux représentera un soulagement pour les autorités canadiennes et françaises. Quant aux populations, elles prennent leur mal en patience.

Un bâtiment jaune abritant une épicerie et un magasin d'alcool.

Les touristes français de Saint-Pierre-et-Miquelon ne viennent plus à Terre-Neuve à cause de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Au dépanneur C&S Central, Rosalind Boland souligne l’absence des touristes français. Les gens venaient dépenser leur argent ici, relate-t-elle.

Andre Abraham souligne que plus de la moitié des résidents de Saint-Pierre-et-Miquelon ont été vaccinés contre la COVID-19, mais déplore que les Canadiens ne puissent toujours pas y aller.

Le traversier au quai.

Le traversier entre Saint-Pierre-et-Miquelon et Terre-Neuve est aperçu à Fortune (Terre-Neuve-et-Labrador) le 16 avril 2021.

Photo : Radio-Canada

On peut aller partout, à Saint-Jean, en Ontario, déclare le Terre-Neuvien. Saint-Pierre est à 12 milles et demi de Point May [T.-N.-L.] et on ne peut pas y aller.

Quant à Rita Thornhill, une résidente de Fortune, les préoccupations sont d’un autre ordre. Ma vie a changé, elle est complètement à l’envers, dit-elle. Son fiancé est de Saint-Pierre. À cause de la fermeture de la frontière, elle ne l’a pas vu depuis un an.

D’après le reportage de Patrick Butler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !