•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des cas à la hausse dans la région de Portneuf

Un cinéma dans la petite ville de Pont-Rouge.

Le cinéma de Saint-Raymond pourrait devoir fermer à nouveau ses portes si les mesures sanitaires sont resserrées.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Le secteur de Portneuf, qui est toujours en zone rouge, compte autant de cas actifs de COVID-19 par 100 000 habitants que le centre-ville de Québec.

Comme les indicateurs sont à la hausse, le maire de Pont-Rouge se pose bien des questions.

Disons que ça m’inquiète un peu, parce que je me dis que ça n'augmente pas pour rien, commente Ghislain Langlais.

Le maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais.

Le maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Les écoles de cette région située à l’est de la Capitale-Nationale sont donc ouvertes, tout comme les commerces non essentiels. Le couvre-feu est toujours à 21 h 30.

Des commerçants s’attendent à devoir fermer leurs portes prochainement.

Ça fait deux fois qu’on est fermé, alors une troisième fois… Le monde est prêt pour la pêche avec le beau temps qui s'en vient, réagit Line Genois, employée de Pronature, un magasin de chasse et pêche, à Saint-Raymond. Elle espère que son commerce va rester ouvert.

Si les mesures spéciales sont appliquées ici, on n’aura pas le choix de fermer le cinéma, craint Marco Drolet, copropriétaire du cinéma et club vidéo Alouette.

Avec le couvre-feu à 20 h, on n’est pas capable de faire des représentations le soir. Et mes représentations sont presque toutes de soir, sauf le dimanche après-midi.

Chaudière-Appalaches

Une autre des régions les plus touchées au Québec, Chaudière-Appalaches, recensait encore une fois plus de 200 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures vendredi. Le bilan faisait état de 204 nouvelles personnes infectées.

La sous-région de la Beauce compte 722 cas actifs par 100 000 habitants, de loin le bilan le plus élevé de la province.

Vaccins supplémentaires

Pour freiner la progression de la maladie, 5000 doses du vaccin d’AstraZeneca seront livrées et administrées au cours de la fin de semaine dans les quatre centres de vaccination de Chaudière-Appalaches.

Capitale-Nationale

Malgré une certaine diminution, le nombre de cas dans la Capitale-Nationale demeure élevé. Le bilan publié vendredi matin fait état de 294 nouvelles infections.

Des sept nouveaux décès signalés au Québec, six sont survenus dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Début de la vaccination en pharmacie

Plusieurs pharmaciens de la Capitale-Nationale ont reçu mercredi leurs premières doses des vaccins d’AstraZeneca et de Moderna.

La plupart des pharmacies communautaires auront commencé d’ici lundi prochain à vacciner.

Des patients de la pharmacienne Dominique Boivin ont reçu leur première dose jeudi.

L’annonce de la réduction importante des livraisons de doses de Moderna au Canada pourrait ralentir les efforts de vaccination.

Les pharmacies en général ont une capacité vaccinale plus grande que les vaccins qui nous sont attribués. On pourrait vacciner davantage si on avait une plus grande allocation de doses provenant du gouvernement, mentionne Dominique Boivin.

Les pharmacies peuvent offrir le vaccin d'AstraZeneca aux personnes de 55 ans et plus et celui de Moderna aux personnes de 60 ans et plus.

Elles peuvent également vacciner les travailleurs essentiels ou encore certains de leurs patients, qui souffrent de maladies chroniques.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !