•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congés de maladie payés : une majorité d’Ontariens favorables selon un sondage

Un homme portant un masque chirurgical montre une affiche.

Un homme manifeste pour l'accès à des congés de maladie payés à tous les travailleurs en Ontario, lors d'un rassemblement à l’extérieur de Queens Park à Toronto à la mi-janvier.

Photo : The Canadian Press / Cole Burston

Radio-Canada

La grande majorité des Ontariens souhaite la mise en place d’une loi pour garantir des congés de maladie payés par l’employeur, selon un nouveau sondage commandité par le syndicat Unifor.

Selon cette enquête rendue publique vendredi,70 % des Ontariens appuient l’octroi de 5 jours de congés payés et 64 % sont favorables à 10 jours. Moins d’un Ontarien sur cinq s’oppose à l’idée. Les femmes et les adultes âgés de moins de 35 ans sont ceux qui soutiennent le plus une telle mesure.

La moitié des répondants estime par ailleurs que l’adoption d’une telle mesure ne nuirait pas à l’économie et aux emplois.

Méthodologie

L’enquête téléphonique a été menée par la firme EKOS Research Associates Inc. auprès de 1240 résidents ontariens âgés de 18 ans ou plus, entre le 7 et le 12 avril dernier. La marge d’erreur est de 2,8 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Les travailleurs ne devraient pas avoir à décider d’aller au travail malade afin de nourrir leur famille, a lancé le président du syndicat, Jerry Dias, en conférence de presse vendredi midi

Est-ce que les professionnels de la santé et les résidents de l’Ontario ont tous tort et le premier ministre Doug Ford et son Cabinet ont tous raison ?

Une citation de :Jerry Dias, président d’Unifor
Jerry Dias, président national du syndicat Unifor, en conférence de presse via téléconférence.

Jerry Dias, président national du syndicat Unifor, en conférence de presse via téléconférence.

Photo : Radio-Canada

D’après la directrice régionale d’Unifor en Ontario, Naureen Rizvi, les congés de maladie entraînent moins de malades, une meilleure productivité et une baisse d’achalandage des hôpitaux.

Unifor réclame une loi depuis plus d’un an et ce n’est pas la seule organisation à le faire. En février dernier, la Fédération du travail de l’Ontario (FLO) avait joint sa voix aux autres fédérations provinciales pour demander un accès universel, permanent et adéquat à des congés de maladie payés par l’employeur.

Plus récemment, c’est le conseil de santé de la Ville Reine qui a fait la même demande au gouvernement ontarien.

Cette mesure n'apparaît cependant pas nécessaire pour le gouvernement Ford. Le 1er mars dernier, les progressistes-conservateurs ont voté contre le projet de loi du NPD qui aurait garanti ce type de congés.

Contacté par Radio-Canada, le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences juge que la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, offerte par le gouvernement fédéral, est suffisante.

Il reste environ 700 millions de dollars disponibles dans le programme, qui a été utilisé environ 300 000 fois par les Ontariens. Nous n'allons pas dupliquer un programme existant, a répondu un porte-parole du ministère.

Un argument que réfute Unifor, qui croit que le programme d’Ottawa est trop limité et ne fonctionne pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !