•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'église Sainte-Famille de Sherbrooke sera mise en vente

Vue de l'entrée de l'église.

L'église Sainte-Famille de Sherbrooke fermera ses portes.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Une autre église située sur le territoire de Sherbrooke mettra la clé sous la porte. Cette fois-ci, il s'agit de l’église Sainte-Famille, située sur la rue Papineau, qui fermera le 30 mai prochain et sera mise en vente. C'est la quatrième église de l’Archidiocèse de Sherbrooke à fermer depuis le début de la pandémie.

L’église Sainte-Famille, construite en 1965, avait besoin de travaux estimés à plus de 325 000 $. La toiture devait notamment être refaite.

Si elle assumait le coût des travaux pour le toit, les coffres étaient vides. C'est là que la réflexion s'est entamée pour l'église Sainte-Famille, explique Éliane Thibault, responsable des communications pour l'Archidiocèse de Sherbrooke.

Comme il n'est plus possible de louer des salles et que les montants tirés de la quête sont plus bas qu'à l'habitude, en raison de la réduction du nombre de personnes admises dans les lieux de cultes, la fermeture était devenue inévitable, selon l'Archidiocèse de Sherbrooke.

La pandémie a accéléré un processus qui était déjà en cours. Si financièrement ces églises-là étaient déjà serrées [cette] perte de revenus n'était certainement pas bienvenue.

Une citation de :Éliane Thibault, responsable des communications pour l'Archidiocèse de Sherbrooke

Selon Éliane Thibeault, les fidèles auront la possibilité de joindre la communauté de l'église Saint-Jean-Baptiste, située à proximité.

Une mission communautaire souhaitée

En mettant en vente cette église, l'Archidiocèse de Sherbrooke espère que le bâtiment pourra conserver une mission sociale ou communautaire.

L'église, c'est un endroit où on vient en aide aux démunis, où on se veut accueillant. De poursuivre dans cette veine-là, c'est toujours un baume, parce qu'on se dit qu'on ne laisse pas rien derrière. Notre action se perpétue autrement, souligne la responsable des communications.

Éliane Thibeault rappelle que l'emplacement stratégique du bâtiment pourrait lui permettre de continuer à offrir des services à la population du quartier.

C'est un milieu intéressant, c'est près du centre-ville, c'est situé devant deux écoles primaires, c'est un milieu où il y a beaucoup de dynamisme, fait-elle valoir.

Les représentants de la paroisse mettront officiellement l'église sur le marché ce samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !