•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre de services animaliers de Rimouski ouvre les portes de son nouveau local

Un chat, sur un arbre à chat, au Centre de services animaliers de Rimouski.

L'un des pensionnaires du Centre de services animaliers de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Le Centre de services animaliers de Rimouski ouvre les portes de son nouveau local au public. Les locaux sont désormais situés dans un bâtiment neuf, rue des Fabricants, dans le parc industriel de Rimouski-Est.

La construction du nouveau centre a coûté 2,6 millions de dollars à la Ville, soit un montant moins élevé que celui prévu au règlement d'emprunt de 3,3 millions de dollars pour la réalisation de ce projet.

Par contre, ce montant demeure plus élevé que celui de l'évaluation initiale du projet, qui s'établissait à 1,8 million de dollars.

Services offerts par le Centre de services animaliers de Rimouski :

  • Adoption d’animaux
  • Cession d'animaux
  • Prise en charge d'animaux en situation d'urgence
  • Retour aux propriétaires d'animaux trouvés
  • Réponse aux plaintes urgentes
  • Récupération d'animaux blessés ou morts

Selon un communiqué diffusé par la Ville, le nouveau centre compte six zones distinctes destinées à toutes ses activités liées aux pensionnaires canins et félins. Les murs sont insonorisés entre les différentes zones.

« Le fait qu'il y a plus d'espace, on va diminuer la densité d'animaux, donc beaucoup moins de stress. »

— Une citation de  Janie Boucher, médecin vétérinaire, Centre de services animaliers de Rimouski

Le bâtiment comporte aussi un système de ventilation pour les chats et les chiens, qui effectue dix changements d'air à l'heure.

Un chat dans une cage étagée.

Le centre comprend des zones destinées spécifiquement aux chats ou aux chiens.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Aussi, ce qui est vraiment bien, c'est que sur chaque cage, il y a maintenant un plexiglas, ce qui fait en sorte que toutes les maladies qui peuvent se propager par gouttelettes, par aérosols et bien, [les risques de propagation] sont vraiment diminués, explique la médecin vétérinaire Janie Boucher qui travaille au Centre.

L'extérieur du Centre de services animaliers de Rimouski.

Le nouveau bâtiment du Centre de services animaliers de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Le complexe dispose également d'ouvertures sur l'extérieur, ce qui permet aux animaux de bénéficier de lumière naturelle. Les chiens peuvent profiter du plein air dans des enclos extérieurs qui leur sont réservés.

Le directeur général par intérim du Centre de services animaliers, Guy Dionne, a tenu à rappeler qu'il est important d'y penser à deux fois avant de décider d'adopter un animal.

Ce qu'on pense, c'est qu'une fois que la pandémie va se terminer, on risque de vivre un retour d'animaux parce que les propriétaires vont peut-être retourner au travail. Il y a des chiens qui vont développer de l'anxiété, ça va devenir un petit peu plus lourd. Donc, adopter un animal, ça doit vraiment être une décision qui est réfléchie, soutient-il.

Le Centre a une capacité d'accueil d'une cinquantaine d'animaux à la fois. Sept employés travaillent sur les lieux.

Avec des informations de Jennifer Boudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !