•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto FC : place aux jeunes!

Erickson Gallardo célèbre avec ses coéquipiers après que le Toronto FC ait marqué un but contre Club León.

Les jeunes joueurs du Toronto FC ont bien fait contre Club León en Ligue des champions de la CONCACAF la semaine dernière.

Photo : Associated Press / Mario Armas

Le Toronto FC entame sa nouvelle saison, samedi, contre le Club de Foot Montréal à Fort Lauderdale, en Floride. L'objectif de l'équipe de la Ville Reine est le même que par le passé – gagner le championnat – mais les Reds entendent se tourner davantage vers leurs jeunes joueurs cette année. Difficile de prédire la suite.

Au cours de la saison morte, la direction n'a presque pas touché à l'effectif. L'Argentin Pablo Piatti est parti et un nouveau joueur désigné pourrait se joindre à l'équipe en cours de saison, mais pour l'instant, le changement notoire est au poste d'entraîneur.

Pour la première fois depuis 2014, le Toronto FC sera dirigé par un nouveau chef d'orchestre. Au revoir Greg Vanney et bienvenue Chris Armas. Ce dernier préconise un style de jeu plus intense et dynamique que son prédécesseur. Dès son entrée en poste, il a indiqué qu'il voulait gagner à Toronto et l'équipe a bien performé jusqu'ici en préparation pour la saison, mais des doutes persistent.

Les preneurs aux livres perçoivent encore les Reds comme une puissance dans l'Est, derrière le Crew de Columbus et le New York City FC. Les experts du site MLSsoccer.com (Nouvelle fenêtre) leur prédisent au mieux une 3e place et, au pire, le 9  rang dans l'Est.

La relève sous la loupe

Chris Armas s'entretient avec un journaliste après le dernier match du Toronto FC. Il porte un masque.

Chris Armas entamera sa première saison à la barre du Toronto FC.

Photo : Twitter/Toronto FC

Le noyau est intact. Les vétérans Jozy Altidore, Michael Bradley, Chris Mavinga, Jonathan Osorio et Omar Gonzalez sont présents. L'équipe peut aussi compter sur le retour du joueur par excellence de la dernière saison en MLS, Alejandro Pozuelo. Derrière eux, la relève est jeune et talentueuse… mais aussi inexpérimentée.

En somme, c'est la progression des Ayo Akinola, Noble Okello, Jayden Nelson, Ralph Priso, Jacob Shaffelburg et Jahkeele Marshall-Rutty qui dictera le sort de l'équipe si les ténors de la formation torontoise doivent ralentir.

Okello, Priso et Shaffelburg ont d'ailleurs brillé contre Club León au premier tour de la Ligue des champions de la CONCACAF. Le TFC l’a emporté 3-2 au pointage cumulatif pour se qualifier pour les quarts de finale. Il croisera le fer avec Cruz Azul le 27 avril.

Je pense que l'expérience que nous avons eue dans cette compétition, on ne peut pas l'ignorer. Les jeunes font du très très bon travail, a souligné le vétéran défenseur Justin Morrow, jeudi.

Je pense que Chris leur insuffle énormément de confiance pour qu'ils puissent entrer dans un match comme ça et bien jouer. Son style de jeu leur réussit bien et je pense qu'on en a eu la preuve sur le terrain. Ils font vraiment une différence, a-t-il ajouté.

Peu importe ce qui se passe, on attend de notre équipe qu'elle gagne chaque fois qu'elle joue. C'est aussi notre mentalité.

Une citation de :Justin Morrow, défenseur du Toronto FC

Un œil sur l'infirmerie

Les joueurs sont rassemblés lors d'une mêlée.

Les joueurs du Toronto FC entameront la saison 2021 en Floride plutôt qu'en Ontario.

Photo : Associated Press / Mario Armas

Deuxième au classement dans l'Association de l'Est l'an dernier, le Toronto FC avait signé un dossier de 13 victoires, 5 revers et 5 verdicts nuls. Cette saison, le calendrier sera de retour à son cadre habituel de 34 matchs. Les rigueurs d'une longue saison et du style de jeu de l'entraîneur pourraient jouer des tours au TFC.

L'an dernier, Jozy Altidore et Michael Bradley avaient été limités à 13 et 12 matchs, respectivement. Ayo Akinola, le deuxième meilleur buteur du club, avait quant à lui raté huit matchs. Ralenti par les blessures en cours de saison, il avait produit cinq de ses neuf buts lors de ses deux premiers matchs.

Contre Club León, Altidore, Akinola, Alejandro Pozuelo, Jonathan Osorio et Chris Mavinga ont manqué à l'appel, notamment. Certains auraient raté ces matchs pour des raisons personnelles alors que d'autres soigneraient des blessures mineures, selon l'entraîneur-chef Chris Armas.

Ce dernier précise d'ailleurs que l'équipe n'est pas encore au niveau de conditionnement qu'il souhaite. Ça viendra, assure-t-il. La remise en forme prendra encore quelque temps.

Le Toronto FC a choisi d'élire domicile à Orlando, en Floride, pour commencer la saison 2021. Les températures des environs influenceront aussi la gestion que fera l'entraîneur de l'effectif.

On considérera beaucoup de choses, mais on prendra aussi en compte l'historique de certains joueurs, dit Armas. Des fois, il faudra combattre l'envie d'en relancer certains dans la mêlée. Ce sera difficile à faire si on n'est pas à l'aise avec notre profondeur. Ce sont des questions qu'on se pose depuis le départ.

Chris Armas n'a pas voulu confirmer quels joueurs seront du match inaugural, samedi, contre Montréal.

Le Canadien Jonathan Osorio n'en sera pas puisqu'il servira une suspension liée à un incident survenu lors du dernier match de la saison du TFC l'an dernier, au premier tour éliminatoire contre le Nashville SC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !