•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une statue en l’honneur de Fred Sasakamoose à Saskatoon

Fred Sasakamoose, portant un chandail des Oilers, remercie la foule lors d'une cérémonie à Edmonton (archives).

Une statue de 1,5 mètre en l'honneur de Fred Sasakamoose sera érigée à Saskatoon. (archives)

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada

Une statue en l'honneur de Fred Sasakamoose, l'un des premiers Autochtones à avoir joué dans la Ligue nationale de hockey (LNH), sera érigée à Saskatoon.

La station de 1,5 mètre de haut sera possiblement installée au Centre SaskTel, près du monument à l’effigie de Gordie Howe, avec qui Fred Sasakamoose a partagé la patinoire.

Sa famille est fière d’apprendre que le public pourra se souvenir du Saskatchewanais, qui a été emporté par la COVID-19 le 24 novembre dernier.

Peu de gens ont fait autant que mon père pour améliorer les relations entre Autochtones et non-Autochtones.

Une citation de :Neil Sasakamoose, fils de Fred Sasakamoose

L’ancien chef de la Première Nation crie d'Ahtahkakoop, en Saskatchewan, a joué 11 matchs dans la LNH, avec les Blackhawks de Chicago lors de la saison 1953-1954, en plus de porter les couleurs des Canucks de Moose Jaw, des Saguenéens de Chicoutimi et des Chiefs de Kamloops.

Récipiendaire de l'Ordre du Canada en 2018, il exerçait ses prouesses avec la rondelle alors qu’il n’avait pas le droit de vote. Il a pris sa retraite en 1961, se concentrant ensuite sur le hockey mineur à travers la Saskatchewan.

La gouverneure générale Julie Payette remet l’ordre du Canada à Fred Sasakamoose.

Julie Payette, alors gouverneure générale, remet l’Ordre du Canada à Fred Sasakamoose, lors d'une cérémonie à Rideau Hall, le jeudi 10 mai 2018 à Ottawa. (archives)

Photo : La Presse canadienne / David Kawai

Fred Sasakamoose a succombé à la COVID-19 le 24 novembre 2020, à 86 ans, à l'Hôpital Victoria de Prince Albert. Il n’a pu voir sa famille qu’à travers des vitres, passant un dernier moment avec son fils quelques heures avant son décès.

Peu de temps après son décès, le conseiller municipal Troy Davies a contacté la famille de l’ancien hockeyeur, car il voulait honorer sa mémoire. Il a réussi à récolter près de 180 000 $ avec le soutien des Battlefords Agency Tribal Chiefs et du Dakota Dunes Community Development.

Les mémoires posthumes de Fred Sasakamoose, Call Me Indian, seront publiées en mai.

Maintenant, on peut raconter son histoire, on peut lire son livre, et bientôt, on pourra voir mon père.

Une citation de :Neil, fils de Fred Sasakamoose

Les protocoles liés à la COVID-19 n'ont pas permis de respecter un grand nombre de traditions autochtones lors du processus de deuil, ce qui a accentué la douleur ressentie par la famille de la légende originaire de Saskatoon. Ses funérailles ont néanmoins été diffusées en direct sur Facebook.

Fred Sasakamoose exposé. Près de lui, un homme avec une casquette des Blackhawks de Chicago et un chandail de hockey.

Des centaines de personnes ont suivi en direct les funérailles de Fred Sasakamoose sur Facebook en décembre dernier. (archives)

Photo : Capture d'écran

Des hommages venus de partout

Le départ de Fred Sasakamoose avait entraîné un flot de messages de soutien et d’amour à travers le Canada, venant autant du milieu du hockey que du monde de la politique.

Nous avons tous de bons souvenirs de Fred. C'était un homme humble. Quand il nous parlait, il nous donnait des conseils et des leçons que nous devons léguer aux générations futures.

Une citation de :Bobby Cameron, chef de la Fédération des nations autochtones souveraines

Avec Fred, nous avons perdu un monument, un leader, un mentor et un ambassadeur.

Une citation de :Gary Bettman, commissaire de la LNH

Dans la vie comme sur la patinoire, c'était un champion, un leader et un modèle pour toutes les générations. Il a consacré sa vie à sa communauté et il a marqué l'histoire. Après cela, il est rentré à la maison pour faire sa part pour sa communauté.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Avec les informations de David Shield

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !