•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 1527 nouveaux cas et 7 décès de plus au Québec

Une personne ouvre la porte de l'entrée d'une clinique de vaccination à Montréal.

Le Québec a connu jeudi un record de vaccins administrés en une seule journée : 74 927 doses contre la COVID-19 ont été inoculées.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Le bilan de la COVID-19 au Québec s'est alourdi de 1527 cas et de 7 décès des suites de la maladie, ont annoncé vendredi les autorités de santé publique.

Parmi ces décès, un seul est survenu au cours des dernières 24 heures, quatre entre le 9 et le 14 avril, un avant le 9 avril et un à une date inconnue.

Trois personnes de plus sont hospitalisées en raison de la COVID-19, pour un total de 664. De ce nombre, 167 personnes se trouvent aux soins intensifs, soit 8 de plus que la veille.

Au cours des dernières 24 heures, 583 cas de variants ont été identifiés grâce au criblage, ce qui porte le total à 19 810 cas. Le séquençage a aussi permis d'identifier la souche de 268 cas, la grande majorité étant le variant britannique.

Pour la journée du 14 avril, 43 515 tests de dépistage de la COVID-19 ont été réalisés.

Sur les 334 071 personnes infectées au coronavirus depuis le début de la pandémie, 309 345 sont jugées rétablies, a indiqué le ministère de la Santé.

L'évolution de la COVID-19 au Québec

Avec 3149 nouveaux cas actifs, la Capitale-Nationale demeure, toute proportion gardée, la région la plus touchée par la pandémie, avec l'équivalent de 414,3 cas pour 100 000 habitants.

Derrière la Capitale-Nationale figurent encore Chaudière-Appalaches et l'Outaouais, qui comptent respectivement 1667 cas (386 pour 100 000) et 1147 cas (283,6 pour 100 000).

En comparaison, Montréal dénombre 3593 cas actifs, soit 172,9 cas pour 100 000 habitants.

Deux records de vaccination ont par ailleurs été établis au cours des dernières 24 heures : 74 927 doses ont été administrées, dont 15 522 en pharmacie.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a souligné sur Twitter que la moyenne mobile des 7 derniers jours s’établissait à 66 000 doses, ce qui est bien au-delà de ce qu’avait prévu le gouvernement pour le mois d’avril.

Le ministre Dubé y voit une bonne nouvelle pour notre objectif 24 juin, date à laquelle tous les Québécois qui le désirent devraient avoir reçu leur première dose de vaccin, selon le plan de match de la CAQ.

Québec maintient son objectif malgré les retards de Moderna

L'annonce d'une diminution considérable des doses livrées par Moderna pour la fin avril ne fera pas déroger le gouvernement de cet objectif, selon le ministère de la Santé du Québec.

Les retards fréquents dans la livraison des vaccins Moderna complexifient la planification de la campagne de vaccination, reconnaît le ministère. Il faut que les vaccins soient livrés aux dates prévues.

Précisant que le Québec allait recevoir en mai environ 900 000 doses du vaccin de Pfizer de plus que prévu, le MSSS assure qu’il va prendre tous les moyens nécessaires pour minimiser les impacts de cette situation sur la campagne québécoise.

Québec dit également être en attente de la décision de la santé publique pour pouvoir inoculer le vaccin AstraZeneca aux moins de 55 ans. Le vaccin est suspecté de causer de rares cas de thromboses chez les plus jeunes.

Le ministre Christian Dubé a d’ailleurs indiqué que 20 000 doses du vaccin AstraZeneca seraient disponibles en fin de semaine à Montréal, avec et sans rendez-vous, pour les gens de 55 ans et plus.

Pour en informer les citoyens et les inciter à se faire vacciner, certains quartiers de la métropole recevront la visite de camions-crieurs, qui annonceront en plusieurs langues l’ouverture de cliniques mobiles, comme dans l’Ouest-de-l’Île et Côte-des-Neiges.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !