•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : L'Association médicale canadienne réclame des mesures extraordinaires

Une femme intubée entourée de personnel médical.

Une patiente aux soins intensifs en Ontario reçoit des soins contre la COVID-19, le 13 avril 2021. L'Association médicale canadienne réclame des mesures d'urgence à la grandeur du pays pour contrer la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

D'un ton sans appel, vendredi, l'Association médicale canadienne (AMC) réclame de toute urgence l'implantation de mesures sans précédent au pays, alors que la situation sanitaire atteint un « point critique » dans plusieurs provinces.

Par communiqué, la Dre Ann Collins, présidente de l'AMC, affirme qu'il faut mobiliser les ressources nationales là où c’est nécessaire, appliquer des mesures de santé publique restrictives et agir de manière concertée à ce point critique de la pandémie au Canada.

Une véritable approche nationale pour lutter contre la COVID-19 sera déterminante quant au nombre de vies sauvées, explique la Dre Collins.

L’AMC recommande de déployer des ressources là où elles sont les plus nécessaires pour sauver le plus de vies possible.

Nous devons tout mettre en œuvre pour éviter de faire le choix insupportable de déterminer qui vivra, si les ressources ne sont pas disponibles.

Une citation de :Dre Ann Collins, présidente de l'Association médicale canadienne

À ce stade déterminant de la pandémie, dit l'AMC, il faut partager les ressources sanitaires au-delà des frontières provinciales et territoriales afin d’aider les endroits où les unités de soins intensifs ont atteint un niveau de crise et où la capacité de soins est dépassée.

La stratégie de distribution des vaccins doit être repensée par le gouvernement fédéral, conseille par ailleurs l'AMC, qui suggère que les doses soient dirigées vers les endroits où le besoin est urgent.

Questionné à cet égard en conférence de presse vendredi, le premier ministre canadien Justin Trudeau s'est dit prêt à collaborer avec les provinces pour modifier les allocations de vaccins. Mais ce, à la condition que les provinces soient d'accord pour changer la stratégie d'attribution des vaccins, a-t-il dit en substance.

De nouvelles restrictions nécessaires

À l'instar des actions mises en oeuvre lors de feux de forêt, d'inondations et d’autres tragédies, cette pandémie [...] nécessite une réponse nationale, ajoute la Dre Collins.

L'AMC conseille d'envisager de nouvelles restrictions dans les provinces et territoires où la propagation de la COVID-19 n'a pas atteint des seuils aussi élevés qu'au Québec et en Ontario.

Les provinces où les taux de transmission de la COVID-19 sont moins élevés doivent se protéger afin de pouvoir soutenir celles où la situation est désespérée – situation que toutes les provinces doivent s’assurer d’éviter.

Une citation de :Dre Ann Collins, présidente de l'Association médicale canadienne

Au Québec, vendredi, le bilan de la COVID-19 s'est alourdi de 1527 cas et de 7 décès des suites de la maladie.

En Ontario, le coronavirus gagne du terrain avec 4812 nouvelles infections et 25 décès.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !