•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cultiver le bonheur sur le toit d'une résidence pour personnes âgées de Sherbrooke

Une quinzaine d'étudiants habillés en uniforme bleu foncé

Ces futurs policiers construiront des bacs à jardinage sur le toit d'une résidence pour personnes âgées de Sherbrooke.

Photo : Louka Morin

Rapprocher les personnes âgées en les faisant cultiver des légumes sur le toit de leur résidence, voilà l'audacieux projet d'étudiants en techniques policières du Cégep de Sherbrooke.

Appelé « Cultivateurs de bonheur », le projet est né dans le cadre du cours Relations professionnelles. Les 15 membres de la bulle classe, COVID-19 oblige, devaient être mis à contribution.

On a fait un gros brainstorm. Il fallait trouver une sphère qui était dans un besoin quelconque. On a décidé de se diriger vers les personnes âgées, explique, d'entrée de jeu, Alice Paquette, la coordonnatrice du projet. Elles vivaient un plus grand isolement depuis un certain temps d'autant plus que la famille proche ne pouvait même pas venir les voir. Faire une activité avec le potager, devenait une façon de briser leur isolement, ajoute son collègue, Alexandre Yelle.

Oui, ces jeunes voulaient un projet où les valeurs de préservation de l'environnement, d'achat local, d'autosuffisance alimentaire seraient mises de l'avant. Mais ils voulaient surtout que les résidents puissent se désennuyer et fraterniser autour d'un projet commun. C'était aussi une demande des personnes âgées d'avoir accès à un potager. On a allié nos deux forces pour mettre le projet de l'avant, dit Alexandre.

Trois bacs, aussi appelés tobagos, seront construits au cours de la prochaine semaine sur le toit des Résidences Soleil Manoir du Musée situées au centre-ville de Sherbrooke. Selon les mesures sanitaires, il faut des bulles de quatre à cinq personnes qui pourront travailler dans chacun des potagers. S'il y avait un cas de COVID déclaré, ce ne serait que le potager du groupe qui serait fermé et non pas les trois. La récolte des deux autres pourra continuer .

Une campagne de sociofinancement sur le site Gofundme est en cours. Les sommes recueillies permettront non seulement d'acheter les matériaux, la terre, un boyau d'arrosage et les semences, mais aussi de remettre un important don à l'organisme Sercovie de Sherbrooke. L'objectif est fixé à 2500 $. Même si, à l'heure actuelle près de 1000 $ ont été recueillis, le projet ira tout de même de l'avant.

L'inauguration des jardins aura lieu au début du mois de mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !