•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme se prétend inspecteur pour avoir accès à des vaccins dans un Jean Coutu

Un homme se dirige vers l'entrée d'une pharmacie Jean Coutu.

Quelque 1400 pharmacies à travers la province sont autorisées à inoculer des vaccins contre la COVID-19 directement en magasin.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR) a ouvert une enquête après qu'un homme eut prétendu être un inspecteur pour avoir accès à des doses de vaccin contre la COVID-19 dans une pharmacie Jean Coutu.

L'homme en question s'est présenté une heure avant la fermeture d'une succursale de Jean Coutu, située rue Notre-Dame, dimanche dernier.

Dans un mémo à l'interne obtenu par CBC Montréal, le Groupe Jean Coutu indique que l'individu a prétendu travailler pour une agence de sécurité, documents et pièces d'identité à l'appui. Toujours selon le mémo, il a affirmé que son mandat consistait à vérifier les stocks de vaccins.

Le gérant du magasin lui a répondu qu'il n'était pas au courant de ce type d'inspection, et ne lui a donc pas donné accès aux stocks, peut-on y lire.

Après la visite suspecte, le SPVR a été informé de l'incident. Des agents sont venus recueillir les déclarations des témoins de l'événement.

Le gérant du Jean Coutu s'est alors fait dire que ce genre d'inspection n'avait pas cours.

Une image de l'homme qui se serait fait passer pour un inspecteur a été partagée dans le mémo, dans lequel le Groupe Jean Coutu appelle ses gérants à la vigilance et à se méfier de toute autre personne agissant de la sorte.

Si vous êtes malheureusement victime d'un vol de la part de cet individu, veuillez contacter la police et l'aviser qu'un dossier est déjà ouvert, écrit le chef de la sécurité et de la prévention pour le Groupe Jean Coutu, Sylvain Giguère.

La police refuse de son côté de fournir des informations au sujet du suspect et de partager des photos de lui afin d'éviter de compromettre l'enquête en cours.

En vertu d'une entente avec Québec, quelque 1400 pharmacies à travers la province sont autorisées à inoculer des vaccins contre la COVID-19 directement en magasin. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a évalué que près de 2 millions de doses pourraient être administrées en pharmacie d'ici juillet.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !