•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nettoyer l’environnement : l’initiative du petit Loïck fait boule de neige

Loïck Thomas.

Loïck Thomas remercie toutes les personnes qui l'aident à remplir sa mission.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’objectif initial du jeune Loïck Thomas de nettoyer l’environnement un sac de déchets à la fois est largement dépassé et son initiative suscite beaucoup d'intérêt ailleurs au Nouveau-Brunswick et dans d’autres provinces.

Le petit garçon de 4 ans, de Charlo, s’était donné la mission de ramasser 1000 sacs de déchets avant la fin de 2021. En présentant le projet sur ses réseaux sociaux, sa mère, Jill Doucet, ne se doutait pas de ce qui l'attendait.

Jill Doucet.

« C'est vraiment une surprise. Je ne m'attendais pas à ça », affirme Jill Doucet, mère de Loïck Thomas.

Photo : Radio-Canada

Pour moi, c'était d'essayer de travailler plus intelligemment. C'est pour ça que j'ai demandé de l'aide pour ne pas qu'on se tape 1000 sacs tout seuls. On a demandé de l'aide de nos amis et de notre famille, mais je ne pensais vraiment pas que ça allait prendre de l'ampleur comme ça, affirme Jill Doucet.

Loïck Thomas ramasse un déchet sur une plage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le groupe Facebook du jeune Loïck Thomas où les gens publient des photos et vidéos de ramassage de déchets comptait près de 200 membres le 26 mars. Il en compte plus de 730 le 16 avril.

Photo : Facebook/saisie d'écran

Dans son groupe Facebook, photos à l'appui, des dizaines de personnes un peu partout dans la province lui ont emboîté le pas.

L'initiative a des échos dans d'autres provinces. Une dame en Ontario, notamment, relève le défi presque quotidiennement avec des amis.

Des élèves en troisième année à Balmoral se sont aussi joints au mouvement cette semaine.

« Il faut respecter la nature. Merci de m'avoir écouté, et bonne journée. »

— Une citation de  Miguel Cormier, élève de 3e année de l'École La Mosaïque du Nord, de Balmoral

Touchée par l'initiative du petit garçon, Isabelle Cormier, enseignante de troisième année à l’École Sainte-Thérèse, à Dieppe, en a parlé à ses élèves. Une sortie est prévue pour nettoyer les environs de l'école, vendredi matin.

Isabelle Cormier.

Les élèves d'Isabelle Cormier, à Dieppe, vont aussi ramasser des déchets, vendredi.

Photo : Radio-Canada

Ce n'est pas vraiment : "Je veux ramasser ça pour avoir de l'argent pour quelque chose". C'est ce que je trouve bien de ce projet-là. C'est vraiment juste pour aider l'environnement, aider la Terre, souligne Isabelle Cormier.

Si l'attention qu'il reçoit le gêne un peu, sa mère constate qu'il est loin d'être indifférent.

Je vois vraiment une fierté. Il est vraiment content. Quand je lui ai expliqué qu'on avait atteint son objectif, il était vraiment, vraiment content, comme : "Déjà, tu veux dire que tout le monde partout nous aide, là?", relate Jill Doucet.

Quatre enfants ramassent des déchets sur un terrain de sports.

D'autres élèves appuient Loïck Thomas qui veut « aider Mère-Terre » en ramassant des déchets.

Photo : Radio-Canada

Les participants sont sur le point d'atteindre 2000 sacs de déchets ramassés.

Et comme Loïck n'a pas encore totalement maîtrisé la notion des nombres, qui sait à combien de sacs le défi prendra fin? Chuchotant à l’oreille de sa mère, il parle d’en ramasser 350 mille mille.

D’après un reportage de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !