•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lucie K. Morisset mise en lice pour le prix Robert-Lionel-Séguin par Saguenay

La professeure du département d'Études urbaines et touristiques de l'ESG UQAM, Lucie Morisset. Aussi titulaire de la chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain

La professeure du département d'Études urbaines et touristiques de l'ESG UQAM, Lucie Morisset. Elle est aussi titulaire de la chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain.

Photo : Radio-Canada / Marie-laure Josselin

Saguenay dépose la candidature de l’historienne et spécialiste en patrimoine urbain, Lucie K. Morisset, au prix Robert-Lionel-Séguin décerné par l’organisme Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ).

Le prix a pour but de mettre en valeur l’engagement d’une personne à l’égard de la sauvegarde du patrimoine et de rendre hommage à des gens qui consacrent temps et énergie à la restauration, à l’animation, à l’enseignement et à la production d’écrits pouvant faire connaître et apprécier le patrimoine bâti de la province.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Lucie K. Morisset est connue comme le cerveau derrière le projet de reconnaissance d’Arvida par l’UNESCO pour son patrimoine industriel unique.

Conseiller municipal titulaire du district #5, Carl Dufour a soumis sa candidature au nom de Saguenay.

Mme Morisset a travaillé avec nous pour la préservation du patrimoine bâti d’Arvida. C’est la pierre angulaire de toutes les reconnaissances qu’on a eues depuis une dizaine d’années. Je pense que pour sa contribution exemplaire à la Ville de Saguenay et au secteur Arvida, elle mérite de recevoir cette distinction-là , a commenté Carl Dufour, qui est aussi président de la commission municipale Arts, culture et patrimoine.

La pandémie retarde les démarches

Concernant l’inclusion d’Arvida à la liste indicative de Parcs Canada en vue d’une éventuelle reconnaissance par l’UNESCO, Carl Dufour admet que la pandémie a un impact sur la démarche.

On devait avoir une rencontre à Ottawa avec le ministre de l’Environnement, responsable de Parcs Canada, mais tout a été mis sur la glace depuis un an. On n’a pas réussi à faire cette visite-là. On reste en contact avec le fédéral, mais je trouve ça dommage parce que ça affecte le moral des gens qui travaillent à ce dossier-là, les bénévoles vont peut-être s’essouffler , craint Carl Dufour.

Il invite, au passage, le gouvernement de François Legault à s’investir davantage dans le projet de reconnaissance.

Nous avons une bonne ministre ici dans la région, mais je pense que le gouvernement pourrait jouer un rôle d’appui un peu plus officiel pour notre candidature, qui nous aiderait sûrement , sème le conseiller, au passage.

Il faut cependant préciser qu’Arvida a reçu le titre de 13e arrondissement historique en 2018, décerné par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Ottawa a décrété la cité du métal gris lieu historique à protéger et Saguenay lui a aussi conféré un statut patrimonial particulier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !