•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : plus de 5500 rendez-vous réservés en 24 heures en Outaouais

Un homme se fait vacciner au Palais des congrès de Gatineau.

Depuis mercredi, plus de 5500 rendez-vous ont été réservés en Outaouais.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La campagne de vaccination a pris son erre d'aller en Outaouais. Depuis mercredi, plus de 5500 rendez-vous ont été réservés dans la région.

La santé publique attribue en partie cet emballement pour le vaccin à la situation qui s’est dégradée au cours des derniers jours en Outaouais. Un argument convaincant, constate Nency Héroux, directrice de la vaccination contre la COVID-19 en Outaouais.

La situation épidémiologique actuelle fait en sorte qu’il y a eu un certain engouement dans les dernières 24 heures, note-t-elle.

Des gens attentent pour se faire vacciner à l'Intérieur du Palais des congrès de Gatineau.

Le centre de vaccination du Palais des congrès de Gatineau.

Photo : Radio-Canada

La campagne s’est également élargie à un plus grand nombre. Les personnes présentant une condition médicale dite chronique sont maintenant admissibles, tout comme les travailleurs essentiels.

Les policiers, les pompiers, et enseignants, notamment, peuvent maintenant prendre rendez-vous pour obtenir l’immunité contre le virus.

Une femme accorde une entrevue via visioconférence.

Vickie Chartrand, une enseignante de l'Outaouais, est soulagée que la campagne de vaccination contre la COVID-19 soit maintenant élargie aux travailleurs essentiels.

Photo : Radio-Canada

Depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, on ne se sent pas très en sécurité à l’école. C’est un soulagement de savoir qu’on sera vaccinés, soupire Vickie Chartrand, une enseignante de l’Outaouais.

Au centre de vaccination du Palais de congrès de Gatineau, c’est le va-et-vient constant. La machine semble maintenant bien huilée, alors que la campagne s'élargit de semaine en semaine.

Hallan Villeneuve était tout sourire de recevoir à son tour son vaccin contre la COVID-19, jeudi. Le tout s’est déroulé rondement, dit-il.

J’ai appelé hier et j’ai eu mon rendez-vous aujourd'hui. Ça a été vite, a-t-il lancé d’une voix enthousiaste.

Comme M. Villeneuve, 22 % des résidents de l’Outaouais sont maintenant vaccinés contre la COVID-19, non loin de la moyenne provinciale qui est de 24 % pour l’ensemble du Québec.

La campagne de masse est enclenchée depuis maintenant cinq semaines en Outaouais et près de 90 000 personnes ont reçu au moins une dose du vaccin.

Dans les prochains jours, 7000 des 23 000 rendez-vous disponibles sont déjà réservés.

Lacombe demande l’aide des entreprises

Jeudi, le ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, a lancé un appel aux entrepreneurs locaux, afin qu’ils contribuent, eux aussi, à l’effort de vaccination.

On va avoir aussi besoin, je pense, de se serrer les coudes. Je vois d’autres régions où il y a des entreprises qui ont levé la main pour donner un coup de main au gouvernement. En Outaouais, pour l’instant, on n’en a pas. Je pense qu'il faudra se pencher là-dessus. Il faudra peut-être convaincre certains entrepreneurs, a-t-il suggéré.

Québec espère recevoir l'aide des entreprises pour devenir des pôles de vaccination, assurant la vaccination des employés de l’entreprise responsable de sa mise en place, des employés des entreprises situées à proximité ainsi que leurs familles et de la population.

Du côté d’Ottawa, les efforts de vaccination se poursuivent selon les plans, malgré les retards annoncés pour la livraison des vaccins du fabricant Moderna. Selon les autorités, tous les rendez-vous réservés devraient être honorés.

Pour l’instant, tous les rendez-vous de vaccination sont respectés et la Ville n’a pas eu à en annuler en raison de l’approvisionnement actuel en vaccins. La Ville est au courant des retards de livraison de vaccins et collabore actuellement avec la province à l’élaboration de plans de contingence, a fait savoir Anthony Di Monte, directeur général des Services de protection et d’urgence de la Ville d’Ottawa, jeudi.

Paramédics en renfort dans l’est ontarien

Dans l’est ontarien, l’engouement pour la vaccination accélère également la cadence. Sur les 31 000 places débloquées pour se faire vacciner d’ici le 7 mai, il n’en reste que 1000 de disponibles.

Des équipes de paramédics ont d’ailleurs été déployées dans des résidences afin d'aller vacciner des citoyens de la région incapables de se déplacer.

Un paramedic en uniforme frappe à une porte.

Dans l'est ontarien, des paramédics ont été déployés dans des résidences afin d'aller vacciner des citoyens.

Photo : Radio-Canada

Le Bureau de Santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a administré tout près de 38 000 doses depuis le début de la campagne de vaccination. La santé publique régionale espère vacciner l’ensemble des adultes de la région qui le désirent d’ici la fin du mois de mai.

Avec les informations de Marielle Guimond et Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !