•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Marc Dalpé renonce à son doctorat honorifique de l’Université Laurentienne

Jean Marc Dalpé devant un microphone.

Jean Marc Dalpé avait reçu un doctorat honorifique de l'Université Laurentienne en 2002.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Dans une lettre envoyée jeudi soir au recteur de l’Université Laurentienne Robert Haché, le poète et dramaturge Jean Marc Dalpé indique renoncer « avec regret » au doctorat honoris causa que l'institution sudburoise lui a décerné en 2002.

Monsieur Haché, je vous écris aujourd’hui parce que si je chéris le souvenir de mon passage à Sudbury au printemps 2002 et cet "honoris causa" de la Laurentienne d’antan, vos actions récentes me heurtent profondément, peut-on lire dans la lettre.

Après avoir écouté certains parmi ceux et celles qui ont été licenciés me raconter leur journée du lundi, je me vois mal conserver un lien avec une institution qui renie les bons coups de son passé, qui tourne le dos sur le rôle qu’elle aurait pu jouer dans l’avenir, et qui agit aussi mal avec mes amie.e.s.

Une citation de :Jean Marc Dalpé, poète, dramaturge et comédien

M. Dalpé, originaire d'Ottawa, déplore la disparition des programmes et départements où ont notamment enseigné Robert Dickson et Gaétan Gervais et affirme que l’Université Laurentienne qui lui a rendu hommage n’est plus.

Puisque vous avez fait les choix que l’on connaît maintenant (bye bye Théâtre, Littérature, Histoire, etc.), soyez assuré que je ne me tairai pas si vous osez de nouveau écrire qu’à la Laurentienne "Nous affirmons notre passion pour notre communauté et pour ‘la langue de Dalpé et Desbiens’."

Une citation de :Jean Marc Dalpé, poète, dramaturge et comédien

Jean Marc Dalpé appelle à la tenue d’une enquête pour déterminer les véritables causes du fiasco financier qui a provoqué cette crise. La résistance ne fait que commencer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !