•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Comité du Vieux Noranda souhaite revitaliser son quartier

La 7e rue dans le quartier Vieux Noranda.

Le quartier du Vieux Noranda est un peu l'enfant pauvre de la ville, croient des commerçants.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Le Comité du Vieux Noranda lance une consultation citoyenne qui s’étendra du 15 avril au 1er mai. Les membres du comité souhaitent avoir l’opinion des entreprises et des citoyens sur les enjeux de développement du quartier.

À l’ombre des cheminées de la Fonderie Horne, la vitalité socio-économique laisse à désirer dans le quartier du Vieux Noranda.

On ne rentre pas dans Beyrouth, mais pas loin.

Une citation de :Réal Beauchamp, président du comité

Réal Beauchamp, président du comité du Vieux Noranda, tente de faire preuve de légèreté, mais il ne cache pas qu'il y a du travail à faire pour revamper son quartier.

Malgré l'effervescence du quartier, normalement, ça devrait être un moteur sur le plan économique, mentionne celui qui occupe aussi les fonctions de directeur général de l’Agora des arts.

Il comprend que la Ville a plusieurs quartiers à entretenir, mais il soutient que les énergies importantes ont été mises sur le centre-ville.

Sans être contre la migration du quartier commercial vers l’actuel centre-ville, certains ont effectivement dit regretter le manque d’action de la Ville pour garder le Vieux Noranda vivant, économiquement parlant.

C’est un peu le quartier mal-aimé, je crois, mais à tort, donc oui, il y a peut-être eu de la négligence, dit la propriétaire du bar-librairie Livresse.

Nous sommes laissés à nous-mêmes. On ne nous a jamais demandé de faire partie de la SDC Centre-Ville. On se débrouille comme on peut, on entretient nos trottoirs et on dégage nos parcomètres, ajoute le propriétaire de la boutique de jouets Cassara, Pierre Pilon.

La conseillère du district Noranda répond cependant que les actions qui ont été mises en place ne l’ont pas été pour négliger l’autre. Ce n’est pas l’un contre l’autre, affirme Denise Lavallée.

Améliorer l’apparence visuelle du quartier

Réal Beauchamp souhaite d’abord que des efforts soient faits pour améliorer l’apparence visuelle du quartier du Vieux Noranda, ce qui, éventuellement, se traduirait par une meilleure capacité d'attraction des entreprises.

On veut instaurer une fierté aussi auprès des résidents du quartier, une fierté de prendre soin de leur maison, de verdir les lieux, on pourrait avoir un parc urbain, un nouvel éclairage, travailler sur nos façades, énumère-t-il.

Les anciens locaux de Fleuriste Noranda, sur la rue Carter.

Plusieurs entreprises ont fermé leurs portes dans le Vieux Noranda ces dernières années.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Denise Lavallée souhaite également un verdissement du quartier. Elle affirme aussi que cette portion de son district est celle qui a le moins à offrir en matière d’espaces verts, alors qu’un projet de la Fonderie viendra ajouter des plantes et des arbres aux limites de sa propriété.

Les commerçants consultés ont également proposé l’ajout de voies cyclables dans le quartier et de rue piétonnière pour attirer les gens dans le secteur.

Juste des endroits où les gens pourraient déposer leur vélo et prendre une bière sur une terrasse, qu'ils ne soient pas installés partout sur les parcomètres, s'il y avait des places sécuritaires pour les mettre, les gens pourraient veiller le soir et ça aiderait au niveau de l’alcool au volant, suggère Pierre Pilon.

La prochaine étape sera de présenter le plan de revitalisation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !