•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 pharmacies prêtes à offrir le vaccin contre la COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue

La façade de la pharmacie Brunet de Rouyn-Noranda.

La pharmacie Brunet de Rouyn-Noranda offrira la vaccination.

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

La vaccination contre la COVID-19 sera bientôt offerte dans 17 pharmacies de l'Abitibi-Témiscamingue. Selon le ministère de la Santé, 1800 doses du vaccin Moderna sont prévues pour la vaccination en pharmacie.

À la pharmacie Brunet de Rouyn-Noranda, l'équipe chargée de la vaccination est fin prête. La pharmacienne propriétaire Marie-Claude Levesque dit qu'elle a hâte de lancer la campagne de vaccination.

À la minute où on a les vaccins dans les mains, on va pouvoir débloquer nos horaires sur le site Clic Santé.

Une citation de :Marie-Claude Levesque, pharmacienne

Trois pharmaciennes et une assistante technicienne ont reçu des formations pour se familiariser avec les vaccins et la gestion des rendez-vous sur la plate-forme Clic Santé.

Un protocole a été mis en place pour administrer la centaine de doses du vaccin Moderna par jour, explique la pharmacienne propriétaire Marie-Claude Levesque.

Nous, de la façon qu'on s’organise ici, on va avoir une assistante technique qui va accueillir les clients, remplir une partie de l’information, s'assurer qu'ils sont éligibles à la vaccination au cas où quelqu'un a pris un rendez-vous puis qu'il n’est pas qualifié pour les catégories qu’on peut vacciner. Ensuite, nous ce sont les pharmaciennes qui vont administrer les vaccins et qui vont leur remettre une preuve de vaccination, ajoute la pharmacienne.

Petit détail : on prend tout de suite un rendez-vous pour la deuxième dose, qui arrive exactement 112 jours après la première dose, précise-t-elle.

Marie-Claude Lévesque, pharmacienne chez Brunet à Rouyn-Noranda.

Marie-Claude Lévesque, pharmacienne chez Brunet à Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

La pharmacie Proxim Julie Cloutier et Annie-Ève Rivard de Rouyn-Noranda recevra les doses de vaccin au milieu de la semaine prochaine.

La pharmacienne propriétaire Annie-Ève Rivard parle d’une campagne de vaccination toute particulière.

C’est assez particulier, du fait qu’on compare cette campagne-là à un marathon et non pas un sprint. Il faut être en mesure de vacciner sur une longue période, parce que ça va s’étendre sur plusieurs mois si on considère les doses de rappel à donner quatre mois plus tard. Donc c’est sûr que c’est une campagne qui est différente, dans le sens où il faut qu’on garde de l’énergie jusqu’à la fin, fait savoir la responsable.

Dans le cas de la vaccination antigrippale, c’est un gros rush qu’on donne pendant quelques semaines, et là on ne peut pas se permettre de rusher pendant plusieurs mois, parce que sinon on va s’épuiser complètement, dit-elle. Donc, on y va plus comme un marathon dans le fond, on s’assure de se garder des ressources jusqu’à la fin de la vaccination considérant qu’on en a pour plusieurs mois.

L'équipe du Familiprix Extra pose sous sa bannière.

L'équipe de la pharmacie Familiprix Viens Ahern Blanchette Lamarre s'implique dans le parcours Pharmacie éco+responsable à Amos. (archives)

Photo : gracieuseté

La vaccination devrait débuter mardi prochain à la Pharmacie Viens, Ahern, Blanchette et Lamarre d'Amos.

Ce qu’on a privilégié de faire, c'est de choisir une date qui nous laissait une petite marge de manœuvre dans le cas où il y a un petit retard dans l’arrivée des vaccins. Puis on voulait aussi que l’ensemble des rendez-vous soient pris. On présumait qu’il y aura un engouement pour recevoir le vaccin, mais on voulait être certain d’aller rapidement utiliser les doses qu’on aurait sous la main, on ne voulait pas laisser des doses non utilisées, explique le pharmacien propriétaire Christian Viens.

Là aussi, tout un protocole est en place pour assurer que l’opération se passe dans le respect des mesures sanitaires. M. Viens demande toutefois aux citoyens de passer par le site Clic Santé pour les rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !