•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des patients de l'Î.-P.-É. transférés au N.-B. en cas d'éclosion

Le pont de la Confédération.

En cas d'éclosion majeure de COVID-19 à l'Île-du-Prince-Édouard, des patients seront transférés au Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s’engage à accueillir des patients atteints de la COVID-19 si les hôpitaux de l’Île-du-Prince-Édouard devaient déborder. L’Île-du-Prince-Édouard quant à elle propose une aide matérielle à son voisin, notamment des trousses de dépistage.

On ne pourra pas faire face très longtemps à une recrudescence massive des cas , soutient Dennis King, le premier ministre prince-édouardien.

Si une éclosion importante devait frapper la province et que les cas et les hospitalisations devaient augmenter rapidement, le Nouveau-Brunswick se chargerait d’accueillir des patients.

Selon la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell, cette aide offerte à l’Île-du-Prince-Édouard n’a rien de nouveau et toutes les autres provinces et les territoires peuvent aussi conclure des ententes avec le Nouveau-Brunswick.

Une aide réciproque

L’Île-du-Prince-Édouard a aussi proposé son aide au Nouveau-Brunswick. La province peut notamment fournir du matériel, comme des trousses de dépistage, à son voisin.

Si nous pouvons venir en aide aux Néo-Brunswickois, particulièrement aux résidents du nord de la province, alors nous le ferons, assure Dennis King.

Dennis King en conférence de presse.

Dennis King, le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard (archives).

Photo : Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick accueille favorablement l’aide de son voisin, mais dit n’avoir encore formulé aucune demande.

Nous n'avons fait aucune demande à l’Île-du-Prince-Édouard pour des trousses de dépistage supplémentaires. Je crois que nous avons tout ce dont nous avons besoin , soutient la ministre de la Santé Dorothy Shephard.

D'après le reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !