•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination de la population générale pourrait débuter avant la fin mai au Québec

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Photo : Radio-Canada

Le ministre de la Santé espère pouvoir commencer la vaccination de la population générale avant la fin mai, notamment grâce à un surplus du vaccin d’AstraZeneca.

Comme il nous reste 200 000 vaccins d'AstraZeneca qui n'étaient pas prévus, ça pourrait nous permettre d'accélérer la population générale avant la fin mai si on réussit à vacciner nos gens avec le AstraZeneca qu'il nous reste, a déclaré Christian Dubé lors d’un point de presse à Beauceville.

La prise de rendez-vous pourrait être lancée dans quelques semaines à peine. J'aimerais ça commencer à donner ces rendez-vous-là au cours des prochaines semaines. Je pense que ça va encourager les gens à voir qu'on se rapproche d'une vaccination, tel que le premier ministre s'était engagé, pour le 24 juin.

Christian Dubé précise toutefois que c’est la santé publique, et non son ministère, qui prend les décisions sur l’ouverture de la vaccination à de nouveaux groupes d’âge.

Dans les derniers jours, le Québec a administré environ 60 000 doses quotidiennement pour un total de 2 145 925 Québécois vaccinés jusqu’à présent. Plus de 650 000 doses reçues du gouvernement fédéral sont toujours disponibles et devraient être administrées dans les jours à venir.

Dans les prochaines semaines, les groupes prioritaires qui seront vaccinés sont les personnes atteintes d'une maladie chronique et les travailleurs jugés essentiels. Le ministre Dubé estime que ces deux groupes représentent environ un million de personnes au Québec.

Situation critique en Beauce

Exceptionnellement, le ministre de la Santé s’est déplacé au centre de dépistage de Beauceville pour son point de presse. Avec près de 700 cas actifs pour 100 000 habitants, la sous-région de la Beauce est de loin l’endroit où la COVID-19 circule le plus dans la province en ce moment.

Un tableau détaillant les cas pour 100 000 habitants au Québec, en Beauce, dans la Capitale-Nationale, en Chaudière-Appalaches et à Montréal.

Les cas de COVID-19 par habitant sont quatre fois plus élevés en Beauce que la moyenne provinciale.

Photo : Radio-Canada

La situation, elle est critique, a laissé tomber Christian Dubé. Bien que le nombre de tests de dépistage réalisés dans les dernières semaines ait doublé, le ministre est d’avis que les gens se présentent parfois beaucoup trop tard alors qu’ils sont déjà mal en point après avoir contracté le virus.

Devant le faible engouement pour le vaccin d’AstraZeneca offert sans rendez-vous aux 55 ans et plus, Christian Dubé rappelle qu’il a lui-même reçu une injection de ce vaccin il y a plus de trois semaines et qu’il se porte très bien.

Mon message est très clair. Si vous avez l'opportunité de venir chercher un AstraZeneca aujourd'hui au lieu d'attendre 6 à 8 semaines pour la prochaine fois où vous pouvez vous faire vacciner. Moi je n'hésiterais pas.

Une citation de :Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Devant la hausse des hospitalisations en Chaudière-Appalaches, l’hôpital de Saint-Georges a été forcé de délester certaines de ses activités cette semaine pour ouvrir une unité de soins destinée aux patients atteints de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !