•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de nouvel aréna pour les Flames est mis sur pause

Une photo prise de nuit du Saddledome. En arrière-plan, des gratte-ciel sont illuminés.

La maison actuelle des Flames, le Saddledome, a plus de 37 ans.

Photo : Robson Fletcher

Radio-Canada

L’avenir du nouvel aréna de hockey de Calgary est en suspens. L’agence responsable du projet dit qu’elle doit régler ses différends avec la Ville au sujet des estimations de coût de la construction avant d’aller de l’avant.

Le projet a un budget de 550 millions de dollars, dont la Ville a accepté de payer la moitié.

L’agence gestionnaire, la Société des terres municipales de Calgary, affirme que ça ne suffira pas à couvrir tous les coûts.

Étant donné l’importance du projet, les parties impliquées ont décidé de façon conjointe de mettre le projet sur pause pour donner le temps à l’équipe de résoudre ces défis, écrit-elle dans un courriel.

La Société prévoyait initialement dévoiler un premier design ce printemps et commencer la construction à l’automne 2021. L’échéancier est désormais incertain.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, croit qu’il n’est pas anormal de voir de tels différends à ce stade pour des infrastructures d’une telle envergure.

Il est bien mieux de régler ces problèmes maintenant que d’avoir des dépassements de coûts imprévus une fois que la construction a commencé, affirme-t-il.

Pour sa part, le conseiller municipal Jeromy Farkas, qui s’était opposé au projet, croit que la Ville ne devrait pas mettre un sou de plus dans le nouvel aréna.

Les Calgariens méritent une explication de comment on s’est rendu à ce point et pourquoi le budget existant ne suffit pas, dit-il.

Le nouvel aréna devrait remplacer le Saddledome, vieux de 37 ans.

Avec les informations de Scott Dippel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !