•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La DSFM aura une école française dans le quartier Sage Creek à Winnipeg

D’autres écoles françaises reçoivent des fonds de la province pour des rénovations.

Une classe préfabriquée dans la cour de l'école Saint-Joachim.

L'École Saint-Joachim pourra bientôt se départir de ses classes mobiles, puisque des travaux d'agrandissement seront entrepris prochainement.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Sophie Pelletier

Les 20 nouvelles écoles promises par Brian Pallister durant sa campagne électorale seront construites encore plus vite que prévu, grâce à un investissement supplémentaire annoncé jeudi. La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) obtient une nouvelle école dans le quartier Sage Creek, dans le sud de Winnipeg, qui vient s'ajouter à l'école prévue à Brandon.

Le ministre de l’Éducation, Cliff Cullen, a annoncé un ajout de 100 millions de dollars au budget 2021-2022 consacré aux infrastructures scolaires, pour un total de plus de 260 millions de dollars.

Ces dépenses permettront de rénover des écoles et d’écourter l’échéancier de la construction des nouveaux établissements scolaires.

Les dernières écoles en seront à l’étape du design en 2023-2024, pour être toutes terminées en 2025 , précise le ministre.

Nouvelles écoles à la DSFM

Évidemment, il y a un grand nombre de variables qui entrent en ligne de compte quand il s’agit de construire de nouvelles écoles, concède le ministre en conférence de presse.

Il faut acquérir le terrain et il y a un processus d’attribution, ajoute-t-il, en signalant que la procédure est compliquée. Il se dit toutefois optimiste quant au respect de cet échéancier révisé.

Le ministre assis sur une table avec des documents devant lui.

Le ministre de l'Éducation, Cliff Cullen. (archives)

Photo : CBC/Radio-Canada

En ce qui concerne l’école de la DSFM à Brandon, le ministre a dit : Aux dernières nouvelles, on en est toujours à l’acquisition de terrains pour cette école.

Le directeur de la DSFM, Alain Laberge, va dans le même sens. On a identifié les terrains, il reste maintenant à négocier pour l’achat. C’est une question de jours, à peine, dit-il.

La DSFM s’est aussi entendue récemment avec un promoteur pour acheter un lot pour la nouvelle école à Sage Creek. Le ministère de l’Éducation va pouvoir commencer à faire les plans. On espère que cette école-là va ouvrir plus rapidement qu’on le prévoyait au début, ajoute-t-il, en évoquant l’échéance de 2025.

Rénovations et ventilation

La DSFM recevra aussi des fonds pour apporter des rénovations à ses infrastructures.

Les sommes promises permettront d’agrandir ou de rénover des installations existantes, ou de réparer des systèmes mécaniques, des toitures et d'autres structures, ainsi que d'apporter des améliorations aux laboratoires et à l’accessibilité des bâtiments.

La ventilation, dont l’importance a été soulignée par la crise sanitaire, est incluse dans les sommes attribuées aux systèmes mécaniques, a précisé le ministre en conférence de presse.

Beaucoup de nos écoles sont de vieilles structures, franchement, et elles nécessitent des améliorations mécaniques, en ce qui concerne le chauffage, la ventilation et la climatisation, a dit Cliff Cullen, assurant que les ingénieurs de la province reconnaissent les conséquences de la COVID-19 en la matière.

La DSFM pourra ainsi remplacer les systèmes mécaniques des écoles La Source et Pointe-des-Chênes. Alain Laberge promet également des remplacements mineurs dans d’autres écoles, en insistant sur les avantages sanitaires et écologiques de systèmes mécaniques à la fine pointe.

Des travaux à la toiture de l’École Lacerte sont aussi prévus.

Agrandir l'École Saint-Joachim

Grâce aux sommes promises par la province, la DSFM pourra agrandir l’École Saint-Joachim.

Il y a sept classes portatives rattachées à cette école. Donc, ça fait longtemps que le besoin se faisait sentir, souligne Alain Laberge. L’agrandissement comprend 12 nouvelles salles de classe, un nouveau gymnase et des salles communautaires, précise-t-il.

Il y a un potentiel énorme à La Broquerie et dans la région de Steinbach par rapport au nombre de francophones qui vont s’y installer.

Une citation de :Alain Laberge, directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine

Les plans ont déjà débuté, annonce le directeur général, en parlant d’un agrandissement d’une des ailes de l’école sur le terrain existant. L’école pourra ainsi accueillir entre 150 et 200 élèves de plus.

Le Collège Louis-Riel aura aussi de nouvelles installations d’arts culinaires.

Ces travaux s’ajoutent à ceux qui étaient déjà amorcés à la DSFM, comme l’agrandissement de l’École Noël-Ritchot, à Saint-Norbert.

École Noël-Ritchot

L'École Noël-Ritchot a subi d'importants travaux d'agrandissement.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

J’ai eu le plaisir d’aller visiter l’École Noël-Ritchot jeudi dernier. On est dans les derniers instants des travaux. Ça promet, c’est très beau, se réjouit Alain Laberge.

Les sommes promises par le ministre de l'Éducation permettront aussi un agrandissement du Collège Jeanne-Sauvé, dans la Division scolaire Louis-Riel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !