•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sondage sur le transport scolaire pour les parents de Drummondville

Un élève masqué dans un autobus.

Le Centre de services scolaire des Chênes sondera les parents de Drummondville afin d'évaluer leurs besoins en transport scolaire en contexte de COVID. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Face à l’augmentation du nombre de cas de variant en Mauricie et Centre-du-Québec, le Centre de services scolaire (CSS) des Chênes fait face à de nombreux problèmes de logistique quant au transport scolaire. Il sondera les parents d’élèves qui fréquentent ses établissements dès vendredi, afin d'évaluer leurs besoins à ce propos.

L’organisation tentera de savoir combien d'entre eux pourraient assurer eux-mêmes le transport de leur enfant à l’école au cours des prochaines semaines. L’objectif du CSS est ainsi de limiter le nombre de personnes contraintes à s’isoler en attendant le résultat de leur test de dépistage.

Il y a deux jours, on dénombrait près de 200 élèves qui ne pouvaient pas avoir accès au transport scolaire parce que des cas de variant avaient été signalés et nécessitaient le retrait de certains groupes d’élèves un peu partout, explique Bernard Gauthier, secrétaire général du CSS des Chênes.

Nous sommes très préoccupés, c’est la façon la plus honnête de le dire [...]. Ça va nous permettre de tenir nos listes à jour et de savoir quels parents sont en mesure, par exemple, de transporter leur élève à l’école jusqu’à nouvel ordre et potentiellement jusqu’à la fin de l’année scolaire. C’est toute une gymnastique.

Une citation de :Bernard Gauthier, secrétaire général du CSS des Chênes

Crainte du Syndicat de l’enseignement

Si elle se concrétise à grande échelle, la mesure devra être implantée avec doigté, espèrent les enseignants.

Oui il y a des problématiques avec les variants dans les autobus, mais si on n’a plus de transport en autobus et qu'on remplit les services de garde au-delà de leurs capacités, je ne pense pas qu’on va régler le problème. On va juste le déplacer, s’inquiète Guy Veillette, président du Syndicat de l'enseignement de la région de Drummondville.

Le CSS des Chênes souhaite qu'une majorité de parents réponde au sondage, dont les résultats seront dévoilés d'ici peu.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !