•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de Michel Louvain : Thetford Mines pleure son « ambassadeur »

Michel Louvain en 1983.

Michel Louvain en 1983.

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

La Ville de Thetford Mines a mis ses drapeaux en berne à la suite du décès d'un de ses citoyens les plus célèbres, le chanteur Michel Louvain.

Le natif de cette municipalité de Chaudière-Appalaches, dont une rue porte d'ailleurs son nom depuis 1990, s'est éteint mercredi soir à la suite d'un cancer de l'oesophage.

C'était un fier ambassadeur de sa ville d'origine, il a toujours été fier de dire qu'il venait d'ici, témoigne le maire de la municipalité, Marc-Alexandre Brousseau.

Une rue de Thetford Mines porte le nom de Michel Louvain depuis plus de 30 ans.

Une rue de Thetford Mines porte le nom de Michel Louvain depuis plus de 30 ans.

Photo : Radio-Canada

Un gentleman

Le maire dit avoir rencontré M. Louvain à la suite d'un spectacle dans sa ville d'origine, il y a quelques années. Il espérait d'ailleurs le voir de nouveau lors de sa prochaine tournée.

Comme la plupart des témoignages, il se souvient d'un gentleman. Il a réussi à traverser six décennies. Il a toujours réussi à garder son public et en créer un nouveau, dit le maire.

Pour nous, c'est une grande perte. Il y a un grand vent de sympathies qui se lève ici avec à Thetford Mines ce matin avec l'annonce de son décès.

Une citation de :Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines

Il était aimé ce gars-là, on n’a pas idée, dit Labeaume

Le maire de Québec Régis Labeaume a aussi rendu hommage au défunt.

M. Labeaume a eu la chance de rencontrer le chanteur lors de sa présence sur le plateau de l'émission Tout le monde en parle. Il se souvient d'un homme préparé, rigoureux et qui ne tenait rien pour acquis.

J'ai jasé longuement avec. Je n’en revenais pas qu'un gars, après autant d'années, se préoccupait de tout. Je n’ai jamais vu un pantalon aussi bien repassé. Son professionnalisme : il craignait de faire mauvaise figure. [...] Ça l'inquiétait, se rappelle M. Labeaume.

C'est quand même extraordinaire qu'un gars ait le trac après autant d'années, ne veuille pas décevoir ses fans et veuille faire bonne figure. C'est probablement pour ça que les gens l'ont autant aimé.

Une citation de :Régis Labeaume, maire de Québec

Il était aimé ce gars-là, on n’a pas idée, confie le maire, soulignant la gentillesse de M. Louvain, peu importe envers qui.

Michel Louvain sur scène avec ses musiciences.

Michel Louvain interprète La dame en bleu au Festival d'été de Québec 2017

Photo : Radio-Canada

Québec, son château fort

Journaliste à la retraite au Journal de Québec, Serge Drouin a rencontré à plusieurs reprises le personnage. Une première fois en 1978, à Montréal.

C'est un homme qui m'a rendu tout de suite à l'aise, très amical dès le départ, se rappelle le journaliste.

Il ajoute que Michel Louvain avait une relation particulière avec la Ville de Québec puisque c'est là que tout a commencé, selon lui, en 1958.

C'est vraiment ici que ça a commencé en 1958, au colisée, au gala des Splendeurs. Après ça, il y a eu toute l'émeute au Palais Montcalm. Louvain me disait souvent : ''Tsé, Serge, ma carrière fonctionne bien partout, mais Québec, c'est spécial. Québec, c'est mon château fort''.

Une citation de :Serge Drouin, journaliste à la retraite

M. Louvain a d'ailleurs eu la chance d'habiter la scène du Festival d'été de Québec, en 2017, pour ses 60 ans de carrière.

ll a vécu pour son métier. Il se préparait beaucoup beaucoup, il répétait ses enchainements, il répétait ses textes de présentation, ajoute M. Drouin.

Je pense que c'est un homme passionné de son métier, mais aussi très fidèle et reconnaissant envers son public, un public qui ne l'a jamais lâché, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !