•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet ambitieux de 200 M $ pour protéger le lac Saint-Charles

Le lac Saint-Charles est la principale source d'eau potable des résidents de la région de Québec.

Le lac Saint-Charles est la principale source d'eau potable des résidents de la région de Québec.

Photo : Radio-Canada / Léa Beauchesne

La santé du lac Saint-Charles, la principale source d’approvisionnement en eau potable de la ville de Québec, est toujours préoccupante en 2021. Les actions entreprises depuis 15 ans ont permis de stabiliser la situation, mais rien n’est encore gagné. La survie du lac passe par l'élimination de fosses septiques.

Une part importante de la pollution du lac provient du ruissellement des eaux usées, qui transportent de l’azote et du phosphore dans le lac Saint-Charles.

Le maire de Québec pointe du doigt le développement immobilier de la couronne nord.

Aussitôt qu’on pave une surface, l’eau doit se trouver un chemin quelque part et elle va débouler dans le lac Saint-Charles. Il y a eu un développement immobilier insensé à Stoneham avant l’arrivée du maire Lebel, affirme Régis Labeaume.

La Ville de Québec estime que l’assainissement du lac va passer par une meilleure gestion des eaux usées.

Régis Labeaume devant le logo de la ville de Québec en conférence de presse.

Régis Labeaume en conférence de presse, le 15 avril 2021.

Photo : Radio-Canada

Projet majeur de raccordement

Québec souhaite raccorder à son réseau 900 fosses septiques ainsi que les deux usines de traitement des eaux de Lac-Delage et Stoneham. 

Un programme d’aide financière sera aussi mis en place pour permettre le remplacement de 1200 vieilles fosses septiques trop éloignées pour être raccordées au réseau.

Les quantités d'azote et de phosphore qui existent dans les pelouses à cause de l’engrais, ce n’est rien à côté des fosses septiques. On serait surpris de voir l'âge de certaines. Il y a une époque où utiliser une cuve de laveuse était correct. Je ne serais pas surpris qu’il en existe encore, illustre le maire.

Le projet est évalué à 200 millions de dollars. L’administration municipale souhaite que les deux stations de traitement des eaux soient branchées d’ici cinq ans et qu’au total, 3000 fosses septiques soient éliminées ou remplacées d’ici 10 ans.

Financement réclamé

Une étude de faisabilité est en cours et devrait être terminée au début 2022.  Régis Labeaume souhaite l'utiliser pour demander l’aide financière des gouvernements.

C’est un chantier immense et complexe impliquant trois villes. Les gouvernements devront élargir leurs programmes d'aide. La réalité, c’est que Stoneham et Lac-Delage n’ont pas les moyens financiers de rebâtir leurs usines, souligne-t-il.

Importante source d'eau potable

Un peu plus de 35 millions de dollars ont été investis depuis 15 ans pour protéger le lac Saint-Charles. Il s’agit, selon la Ville, d’un des plans d’eau les plus monitorés au pays.

Les experts estiment que le lac a vieilli de l’équivalent de 25 ans entre 2008 et 2012. Ils soulignent toutefois qu’il n’est pas trop tard pour le préserver, si des actions majeures sont mises en place.

Le lac Saint-Charles fournit l’eau potable à 300 000 citoyens, ce qui représente 55 % de la consommation d’eau dans la capitale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !