•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’audience d’extradition de Peter Nygard prévue à l’automne

L'ex-magnat canadien de la mode, Peter Nygard.

Les autorités judiciaires américaines indiquent que les accusations contre Peter Nygard mentionnent au moins une douzaine de victimes aux États-Unis, aux Bahamas et au Canada, entre autres.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’audience en matière d’extradition de Peter Nygard débutera le 15 novembre, soit 11 mois après son arrestation à Winnipeg. L’ancien magnat de la mode fait face à neuf chefs d’accusation aux États-Unis, dont ceux de racket et de trafic sexuel.

Peter Nygard est incarcéré depuis son arrestation. Sa demande de libération sous caution a été rejetée.

L’avocat spécialisé en matière d’extradition Gary Botting explique que le procureur général tentera de démontrer que la preuve serait suffisante pour porter des accusations au Canada si ces actions avaient été commises au pays.

Le juge a à déterminer si les agissements de M. Nygard aux États-Unis auraient conduit à des accusations criminelles ici au Canada. Si tel est le cas, l’extradition suivra son cours, indique M. Botting.

L’avocat ajoute que jusqu’à trois ans pourraient s’écouler avant que Peter Nygard ait épuisé tous ses recours en appel, dans l’éventualité où la Cour du Banc de la Reine statuerait en faveur de l’extradition.

En plus de faire appel de toutes les décisions devant les tribunaux, Peter Nygard peut plaider sa cause auprès du ministère fédéral de la Justice pour des motifs notamment humanitaires ou constitutionnels pour éviter l’extradition.

L’audience à la Cour du Banc de la Reine doit durer cinq jours.

Aucune des accusations contre Peter Nygard n’a été prouvée devant les tribunaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !