•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Impôts : Revenu Québec n'imposera pas de pénalité aux retardataires

Une personne remplit sa déclaration de revenus sur papier.

Les Québécois qui remettront leur déclaration de revenus entre le 1er et 30 mai 2021 ne seront pas pénalisés, assure le ministre des Finances.

Photo : Getty Images / iStockphoto

Radio-Canada

Revenu Québec fera « preuve de souplesse » en n'imposant ni pénalité ni intérêts aux Québécois qui soumettront leur déclaration de revenus un mois maximum après la date butoir du 30 avril, a annoncé jeudi le ministre des Finances Eric Girard.

J’ai demandé à Revenu Québec de faire preuve de souplesse afin de tenir compte des difficultés que peut engendrer la situation sanitaire actuelle pour certains citoyens, a-t-il indiqué par communiqué.

Ceux qui remettront leur déclaration au-delà de cette date ne subiront aucune pénalité, et aucun intérêt ne sera appliqué sur un solde d'impôt 2020 pour la période allant du 1er au 31 mai 2021, a précisé le ministre.

Pour les particuliers en affaires, la date limite pour transmettre une déclaration de revenus demeure le 15 juin 2021.

Cette décision survient alors que les Québécois en sont à produire leurs déclarations de revenus provinciale et fédérale, au terme d'une année sous le signe de l'instabilité et de la précarité. Dans la province, plus de 2 millions de personnes ont notamment eu recours à la Prestation canadienne d'urgence (PCU) pour se maintenir à flot.

La date butoir du 30 avril demeure toutefois l'échéance à respecter pour soumettre ses documents à l'Agence du revenu du Canada, sans quoi des intérêts et des pénalités peuvent être appliqués.

L'an dernier, le gouvernement du Québec avait aussi accordé un mois de plus aux citoyens afin d'envoyer leur déclaration de revenus, en repoussant la date limite au 1er juin 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !