•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nombre record d’hospitalisations en Colombie-Britannique

Deux ambulanciers poussent une civière après avoir transporté un patient à l'hôpital.

Le nombre d'hospitalisations dues à la COVID-19 a atteint un niveau jamais égalé, mercredi, en Colombie-Britannique, avec 397 personnes hospitalisées, dont 120 aux soins intensifs.

Photo : CBC/Sam Nar

Radio-Canada

Le nombre d'hospitalisations dues à la COVID-19 atteint un niveau inégalé en Colombie-Britannique. Mercredi, 397 personnes étaient hospitalisées, dont 120 aux soins intensifs.

Avec les nombres de cas qui atteignent des sommets, il n'est pas surprenant que les hospitalisations augmentent parallèlement, affirme le directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver, Brian Conway.

Actuellement, le nombre de nouvelles personnes entrant aux soins intensifs, entre 50 et 70 par semaine, est lui aussi plus élevé que lors de la deuxième vague, durant laquelle environ 35 et 45 personnes nécessitaient ce type de soins.

À l'heure actuelle, nous avons la capacité [hospitalière], mais il est très important que nous agissions pour essayer d'aplatir la courbe aussi rapidement que possible en utilisant les outils à notre disposition, soutient le Dr Conway.

Explosion possible des hospitalisations au mois de mai

Un groupe indépendant de modélisation de la COVID-19 composé d'experts de l'Université Simon-Fraser et de l'Université de la Colombie-Britannique est du même avis.

Selon un rapport de ce groupe, les hospitalisations dues à la COVID-19 pourraient dépasser la capacité hospitalière d'ici le mois de mai si les taux de transmission du virus restent au niveau où ils étaient au mois de mars.

La professeure en biologie Sarah Otto, de l'Université de la Colombie-Britannique, qui fait partie du groupe, estime que la transmission du virus doit être réduite d'environ 40 % par rapport aux niveaux observés en mars pour aider les autorités sanitaires à maîtriser la croissance du nombre de cas.

Le groupe prévoit également que le nombre de cas de variants préoccupants grimpera en flèche, pour atteindre les 2000 cas par jour d'ici la fin du mois d'avril.

Selon Sarah Otto, il ne s'agit pas de la même COVID-19 que l'année dernière, car les nouveaux variants sont trois à cinq fois plus susceptibles d'entraîner l'hospitalisation.

Elle met en garde la population contre un relâchement trop rapide des précautions. Nous devons vraiment suspendre nos activités collectives pendant quelques mois encore et laisser le déploiement de la vaccination se faire, dit-elle.

Des patients de plus en plus jeunes?

Au cours de la semaine du 27 mars au 3 avril, la dernière période pour laquelle des données sont disponibles, seulement 19 % des nouveaux patients hospitalisés avaient moins de 50 ans, contre 25 % pour l'ensemble de la pandémie.

Cependant, le nombre total de cas de COVID-19 ayant augmenté, le nombre total de personnes de moins de 50 ans devant être hospitalisées est, lui aussi, à la hausse. Ainsi, au cours de la semaine du 27 mars au 3 avril, 40 personnes dans cette tranche d’âge ont dû être hospitalisées, soit le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

Nous constatons une légère diminution de l'âge moyen des personnes hospitalisées, simplement parce que la population la plus vulnérable sur le plan de l'âge a été vaccinée et ne fait heureusement pas partie de la vague actuelle, comme c'était le cas il y a un an, précise le Dr Conway.

Pour l'instant, il s'inquiète de l'évolution du nombre d'hospitalisations si la moyenne des nouveaux cas quotidiens ne diminue pas rapidement.

Si cela ne se produit pas, [nous devons] renforcer les mesures mises en place pour aplatir la courbe de manière plus uniforme et plus décisive, affirme le Dr Conway.

La Régie de la santé du Fraser compte actuellement le plus d’hospitalisations dues à la COVID-19. Au cours des 12 derniers jours, 212 personnes ont été hospitalisées dans cette région, comparativement à 206 dans le reste de la province.

Avec des informations de Justin McElroy et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !