•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés de laboratoires médicaux veulent sensibiliser la population à leur travail

Une dizaine d'employés tiennent des pancartes devant l'hôpital. L'une de ces affiches indique "Bénin ou malin, nous sommes vitales".

Des employés de laboratoires médicaux ont manifesté mercredi midi devant l'Hôpital Fleurimont pour sensibiliser la population à leur travail.

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

Radio-Canada

Des employés de laboratoires médicaux ont manifesté mercredi midi devant l'Hôpital Fleurimont pour sensibiliser la population à leur travail.

Aujourd’hui, c’est une activité de reconnaissance, mais de visibilité aussi auprès de la population pour qu’ils comprennent bien et connaissent les services de laboratoire, explique Isabelle Mantha, présidente de l’exécutif local de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) Estrie.

D’autant plus que la pandémie a nettement alourdi la charge de travail de ces employés, et qu'ils ne perçoivent pas de prime pour cette augmentation de leurs tâches, déplore Isabelle Mantha.

Dans la dernière année, il y a eu une pandémie, qu’on vit toujours aujourd’hui, qui a amené une charge de travail supplémentaire aux laboratoires qui étaient déjà surchargés.

Une citation de :Isabelle Mantha, présidente de l’exécutif local de l’APTS Estrie.

8000 tests supplémentaires par semaine

Les employés de laboratoire craignent aussi qu'un nouvel arrêté ministériel qui exige que certains employés de la santé qui refusent de se faire vacciner passent trois tests de dépistage par semaine alourdisse encore plus leur travail.

Demander aux salariés de la santé qui n’ont pas été vaccinés de se faire dépister trois fois par semaine, ça va amener une augmentation de dépistage de la COVID encore sur les laboratoires qui sont surchargés. Pour nous, en Estrie, ça équivaut environ à 8000 tests par semaine qui seraient supplémentaires à ce qu’on vit présentement, souligne Isabelle Mantha.

La manifestation à l'Hôpital Fleurimont coïncidait avec la semaine nationale du laboratoire médical, qui se déroule du 11 au 17 avril.

Avec les informations de Marion Bérubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !