•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des pharmacies de l’Outaouais prêtes à vacciner

Un pharmacien discute avec un infirmière derrière le comptoir d'ne pharmacie.

Écoutez l'entrevue de l'animateur, Mathieu Nadon avec Christian Périard, pharmacien de Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La campagne de vaccination franchit une autre étape en Outaouais. Les pharmacies de la région sont maintenant mises à contribution.

Près d'une soixantaine de pharmacies de la région offriront le vaccin contre la COVID-19 d'ici la fin de la semaine. Certaines ont déjà commencé le travail.

Environ 12 500 fioles sont prochainement attendues en Outaouais.

Selon Benoît Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), quelque 58 pharmacies de la région s’apprêtent à recevoir, ou ont déjà reçu, 200 doses du vaccin de Moderna. Des doses qui ne resteront pas longtemps sur les tablettes, dit-il.

Un homme accorde une entrevue via visioconférence.

Benoît Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires

Photo : Radio-Canada

Je peux vous dire que ça se passe très bien, mais on a quand même une quantité limitée de vaccins. 200 doses pour deux semaines, ce n’est pas énorme, ce qui fait que les pages horaires sont réservées rapidement. [...] Ce qu’on souhaite, c’est qu’au fur et à mesure que la campagne se développe, on ait accès à une plus grande quantité de vaccin, rapporte M. Morin.

Une vingtaine d'établissements recevront aussi des vaccins d’AstraZeneca, ajoute-t-il.

Christian Périard a lui-même constaté la popularité pour les vaccins en pharmacie. Le pharmacien de la région a reçu, mardi, un lot de 100 fioles de vaccins d’AstraZenaca. En l’espace d’une après-midi, les plages horaires étaient déjà toutes réservées.

Un homme accorde une entrevue dans une pharmacie.

Christian Périard, un pharmacien en Outaouais

Photo : Radio-Canada

Les gens embarquent là-dedans. Ils ont hâte de se faire vacciner. [...] C’est un grand jour, ça fait longtemps que nous attendons cela. On a l’impression que les choses avancent et qu’on va faire un peu notre part, dit-il.

Les personnes de 55 ans et plus sont actuellement admissibles pour recevoir le vaccin d’AstraZeneca en pharmacie en Outaouais.

Le vaccin de Moderna sera offert, quant à lui, en pharmacie pour les personnes de 60 ans et plus, les travailleurs essentiels et les gens souffrant d’une maladie chronique reconnue.

Pour prendre rendez-vous, c’est la même procédure que pour se faire vacciner dans un centre désigné de vaccination. Il suffit de s'inscrire en ligne sur le portail de Clic Santé (Nouvelle fenêtre), suivre les directives et choisir l’établissement désiré. Les pharmacies participantes sont inscrites.

Le président de l'AQPP assure que la vaccination en pharmacie est encadrée et sécuritaire.

On demande aux gens d’attendre 15 minutes, parce que pour la plupart des effets secondaires potentiellement graves, comme les réactions allergiques graves, les pharmaciens sont formés pour administrer les antidotes ou pallier certains effets secondaires possibles, explique M. Morin, en précisant que les complications sont rares.

Par ailleurs, la santé publique ajoute deux groupes prioritaires à sa liste des personnes admissibles à la vaccination en Outaouais. Les personnes avec une maladie chronique et les travailleurs essentiels, comme les policiers, pompiers et enseignants, peuvent maintenant prendre rendez-vous pour se faire vacciner en Outaouais.

Aucune annulation à Ottawa

En Ontario, les autorités à Toronto sont contraintes d’annuler des rendez-vous de vaccination, faute de vaccin.

La Ville d’Ottawa a tenu à se faire rassurante, mercredi, en confirmant que, de son côté, tous les rendez-vous au calendrier seront honorés.

À l’heure actuelle, tous les rendez-vous sont respectés et la Ville n’a pas été contrainte d’annuler des rendez-vous de vaccination en raison de l’approvisionnement en vaccins, a indiqué Anthony Di Monte, directeur général des Services de protection et d'urgence pour la Ville d'Ottawa, dans une réponse écrite.

Avec les informations de Mathieu Nadon et Alexandra Angers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !