•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Témiscamien sur cinq reçoit annuellement des soins en Ontario

Une personne sur deux habitant à Témiscaming reçoit des soins de santé en Ontario, dont à North Bay. (archives)

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Hugo Duchaine

Tanya Neveu

17 % de la population du Témiscamingue a bénéficié de soins en Ontario en 2018 et en 2019.

Ces services obtenus dans la province voisine représentent des frais de plus de 3,5 millions de dollars par an pour le gouvernement du Québec.

Il s’agit de données provenant de la Régie de l’assurance maladie du Québec, grâce à la Loi d’accès à l’information.

Dans la ville de Témiscaming et ses municipalités avoisinantes, une personne sur deux a eu recours à des soins en Ontario en 2018 et 2019.

Un chiffre qui n’étonne pas le maire de Témiscaming Yves Ouellet, puisque North Bay se trouve à 45 minutes de route et que l’Abitibi peut représenter des heures de déplacement considérables pour ses citoyens.

Presque la moitié de notre population est anglophone. Ces gens-là préfèrent aller en Ontario pour être servis en anglais. Il y a aussi la proximité. Aller à North Bay, c’est seulement 45 minutes comparativement à des gens qui se font référer à Val-d’Or, explique Yves Ouellet.

L’absence de ressources dans le sud du Témiscamingue pousse aussi les patients à consulter en Ontario, dit le maire.

À Témiscaming, ce n’est pas tout le monde qui a un médecin de famille. Ils sont en recrutement de médecins et il nous en manque. Il y en a qui ont leur médecin traitant à North Bay, car ils ne sont pas capables d’en avoir ici, a-t-il constaté.

Les élus du sud du Témiscamingue souhaitent d’ailleurs que le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue puisse mettre sur pied un corridor de services avec l’Ontario, comme c’était le cas il y a plusieurs années, afin que des balises soient bien établies dans les deux provinces.

Consulter des spécialistes

Plus de 2700 Témiscamiens ont donc visité un centre hospitalier ontarien en 2018 et 2019.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard Therrien, redoute que les soins reçus en Ontario deviennent une solution facile. Elle maintient qu’il faut améliorer les services dans la région.

Je pense qu’on doit maintenir un seuil minimum de nos services les plus critiques. Quand on déborde pour des services plus spécialisés auxquels on a moins souvent recours, il peut y avoir une certaine souplesse d’aller les chercher en Ontario pour éviter des déplacements , a-t-elle fait remarquer.

Hôpital de Témiscaming-Kipawa

L'hôpital de Témiscaming-Kipawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, affirme que cette situation n’est pas spécifique à la région. Elle ajoute même que les citoyens du sud du territoire réclament un corridor de services avec l’Ontario, notamment en raison des déplacements.

Il faut saluer le fait qu’ils aient accès à ces services-là pour leur bénéfice. Est-ce que c’est un problème? Je ne pense pas. Ça existe ailleurs au Québec aussi. Je pense notamment à Ottawa-Gatineau, où il y a une correspondance des soins et des aides pour les populations des deux côtés, affirme Claire Bolduc.

Le CISSS-AT n’a pas voulu commenter ces chiffres. Il affirme toutefois que cette situation est observée depuis plusieurs années au Témiscamingue et que les consultations sont surtout pour des médecins spécialistes.

Le CISSS-AT effectue d’ailleurs des démarches afin de compléter une entente avec des partenaires de l’Ontario qui permettra à des usagers de l’Abitibi-Témiscamingue de bénéficier d’allocations forfaitaires lors de leur déplacement dans la province voisine.

Quelques données :

  • 2729 personnes du Témiscamingue ont eu recours à des services hospitaliers et professionnels en Ontario en 2018;
  • Ces visites en Ontario représentent des frais de 3 821 132,23 $;
  • En 2019, 2704 personnes du Témiscamingue ont eu recours à des services hospitaliers et professionnels en Ontario;
  • Ces visites en Ontario représentent des frais de 3 523 539,19 $;
  • Les chiffres pour 2020 ne sont pas finaux en raison des délais de facturation.

*SOURCE : RAMQ

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !