•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le forcené de Longueuil fera face à 13 chefs d'accusation

André Gionet-Houle demeurera détenu jusqu’à son enquête sur remise en liberté.

L'homme porte la barbe et la casquette, ainsi qu'un t-shirt aux couleurs des Celtics de Boston, une équipe de basketball.

André Gionet-Houle a comparu mercredi.

Photo : Facebook (André Gionet Houle)

Radio-Canada

L'homme de 35 ans arrêté mardi au terme d'une dispute familiale ayant dégénéré devant un immeuble à logements de la rue Saint-Louis, dans le secteur Le Moyne, a comparu mercredi pour faire face à des accusations de voies de fait, voies de fait graves, menaces et agression armée.

André Gionet-Houle s'est présenté devant le juge en après-midi, a fait savoir sur Facebook le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL). En tout, 13 chefs d'accusation ont été déposés contre lui.

L'homme de 35 ans était déjà connu des policiers. Il demeurera détenu jusqu’à son enquête sur remise en liberté.

Une dispute familiale au sujet de la garde de son enfant aurait éclaté vers 11 h 20, mardi. Alertés par l'entremise du 911, les policiers dépêchés sur place sont tombés sur un homme agressif et menaçant, selon les termes employés par le SPAL.

D'après une vidéo de l'événement ayant circulé sur Facebook, le forcené, qui était torse nu, était en train d'attaquer un autre homme avec des couteaux lorsque les agents sont arrivés. Et c'est lorsqu'il a fait demi-tour pour foncer vers une policière que celle-ci a fait feu dans sa direction, sans l'atteindre.

L'homme en crise a été arrêté par la suite grâce à des renforts, a expliqué le SPAL.

Quatre personnes ont été transportées dans un état stable à l'hôpital à la suite de l'intervention, dont l'agresseur et une de ses victimes. La nature de leurs blessures n'a pas été précisée. Les deux autres transports ont servi à des personnes ayant subi un choc émotif majeur, a précisé l'ambulancier paramédical Alexandre Barbeau.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.