•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Outaouais doit à tout prix reprendre le contrôle, avertit le CISSS

Les portes de l'Unité COVID-19 de l'Hôpital de Hull.

La santé publique en Outaouais a brandi le spectre de mesures plus strictes.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Samuel Blais-Gauthier

La santé publique en Outaouais a brandi le spectre de mesures plus strictes, mercredi, pour tenter de prendre le contrôle de la pandémie.

Les prochains jours seront décisifs pour la santé publique en Outaouais qui dit avoir besoin d’un peu de temps pour gagner la course contre la COVID-19.

Malgré les efforts de vaccination qui sont déployés et qui s’intensifient en Outaouais, le virus se propage à une vitesse qui inquiète les autorités.

Une femme accorde une entrevue via vidéoconférence.

Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais (archives)

Photo : Radio-Canada

On a besoin d’augmenter présentement notre couverture vaccinale pour l’ensemble de la population, pour que la couverture vaccinale en soi devienne un moyen de contrôle de la transmission. Nous ne sommes pas encore rendus-là, pas assez pour protéger notre population adulte et nos jeunes, constate la Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.

On a besoin de gagner du temps. [...] Ce n’est pas le meilleur scénario, mais c’est celui dans lequel nous sommes présentement.

Une citation de :Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim au CISSS de l'Outaouais

Ce que la santé publique entend par gagner du temps, c’est ralentir la propagation du virus dans la région, tout en vaccinant plus.

Avec une moyenne quotidienne de 175 cas de COVID-19 en Outaouais au cours des sept derniers jours, il est crucial que l’on reprenne le contrôle a indiqué le CISSS de l’Outaouais en point de presse, mercredi.

On ne peut pas se permettre de continuer d’avoir autant de cas par jour dans la région, c’est trop. C’est trop pour notre capacité de gestion, a indiqué la Dre Pinard.

La reprise de contrôle passe par un respect total des règles sanitaires mises en place ont répété les autorités de santé publique, brandissant le spectre de mesures plus contraignantes.

Nous avons dix jours pour essayer de regagner le contrôle. [...] C’est un temps crucial pour que l’ensemble de la population suive à la lettre les consignes qui sont en place, insiste Dre Pinard.

Si on ne regagne pas le contrôle, on va devoir continuer à avoir des mesures, même potentiellement avoir des mesures plus strictes.

Une citation de :Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim au CISSS de l'Outaouais

Plus 80 % des chirurgies reportées

La santé publique a également fourni, mercredi, plus de précisions sur le plan de délestage évoqué la semaine dernière en Outaouais.

La direction du CISSS régional avait annoncé que 150 chirurgies par semaine allaient être reportées. Dans les faits, ce nombre représente plus de 80 % des chirurgies de la région ou l’ensemble des chirurgies non urgentes en Outaouais.

C’est plus de 80 % de la capacité [de chirurgie] qui n’est pas là actuellement. On ne fait que les urgences. [...] Le plus gros impact, c’est vraiment au niveau chirurgical, parce qu' on a déjà beaucoup de retard et ça vient augmenter les délais qui ne seront pas facilement résorbables, a expliqué France Dumont, présidente-directrice générale adjointe du CISSS de l’Outaouais.

La vaccination s'élargit

La santé publique en Outaouais a également fait le point sur la campagne de vaccination en cours dans la région.

Le taux de couverture vaccinale s'y chiffre actuellement à 22 %. Cette proportion est de 24 % pour l’ensemble de la province du Québec.

La vaccination s’élargit d’ailleurs à deux autres groupes prioritaires : les travailleurs essentiels et les personnes ayant une maladie chronique qui peuvent maintenant prendre-rendez-vous. La vaccination en pharmacie s’est aussi enclenchée dans la région, mercredi.

Jusqu'ici, environ 86 000 personnes ont reçu au moins une dose d'un vaccin contre la COVID-19 en Outaouais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !