•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour la vaccination dans les pharmacies

Une salle avec des séparations et des infirmières prêtes à vacciner.

L’équipe de la pharmacie Uniprix Daniel Guay et Julie Beaupré de Roberval a développé une chaine de vaccination qui permet d’administrer jusqu’à une soixantaine de doses à l’heure.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Radio-Canada

La vaccination contre la COVID-19 dans les pharmacies du Saguenay-Lac-Saint-Jean a débuté mercredi matin.

Des doses du vaccin d'AstraZeneca ont été livrées mardi.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, ce sont 53 pharmacies dans la région qui prennent part à la campagne. Les rendez-vous se prennent sur le portail Clic Santé, où il peut arriver que des résultats de pharmacies disponibles diffèrent en fonction du code postal entré.

Un homme avec un masque pose devant des infirmières qui  vaccinent.

Le gestionnaire Michel Gomalka pose devant l'équipe de vaccination à la pharmacie Uniprix Daniel Guay et Julie Beaupré de Roberval.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Une chaîne de vaccination à Roberval

La pharmacie Uniprix Daniel Guay et Julie Beaupré, à Roberval, était plus que prête pour cette première journée. L’équipe a développé une chaine de vaccination qui permet d’administrer jusqu’à une soixantaine de doses de vaccins à l’heure. La salle comprend une quinzaine d'espaces d'espaces aménagés et ce sont les employés qui se déplacent entre les personnes.

On n'a pas un nombre d'infirmières illimité. Donc, on a essayé de donner la bonne tâche à la bonne personne, a expliqué Michel Gomalka, gestionnaire au Uniprix Daniel Guay et Julie Beaupré à Roberval. On a des gens qui collectent les données qui ont déjà été collectées sur Clic Santé. Par la suite, on a un accueil, où on accueille les gens et ça va être un employé qui n'a pas de responsabilité particulière qui va le faire et la personne va être emmenée dans un cubicule, qu'on peut appeler, où elle va rester là le temps de sa vaccination et le temps d'attente.

La pharmacie a reçu jusqu’à présent 1000 doses du vaccin d’AstraZeneca. 300 doses du vaccin de Moderna sont attendues dans les prochains jours. Le rythme de vaccination dépendra donc des prochains arrivages.

Le CIUSSS recrute

La journée de recrutement tenue par le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean mardi pour doubler le personnel embauché en vue de la campagne de vaccination massive s'est très bien déroulée. 449 personnes se sont inscrites. Les gens pouvaient offrir leurs services par téléphone, mais ils étaient invités à s'inscrire sur la plateforme Je contribue. Il est d'ailleurs toujours possible de s'inscrire.

Le CIUSSS était à la recherche de 500 employés supplémentaires pour accueillir les citoyens, les vacciner, saisir les données et désinfecter les lieux. Le processus d'embauche sera complété dans les prochains jours. Le personnel sera formé pour entrer en poste d'ici la fin du mois de mai alors que la région recevra plus de 40 000 doses par semaine.

On passe dans un mode où on implique des injecteurs dès la semaine prochaine, ce qui était une étape qu'on ne faisait pas à date, a précisé Luc Tremblay, responsable de la logistique pour la campagne de vaccination au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Là, on va commencer à utiliser une nouvelle banque de personnes qui étaient en attente sur nos listes et l'accélération va se faire dans les prochaines semaines. On parle vraiment de doubler les arrivages. Ce que ça implique, c'est de faire de la vaccination sur sept jours, sept jours de 12 heures, donc nécessairement ça requiert du personnel.

D'après des reportages de Priscilla Plamondon-Lalancette et Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !