•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agrandissement du Centre Roger-Séguin : les Comtés unis de Prescott et Russell sollicités

Le croquis d'un établissement depuis l'extérieur.

À la fin de l’année fiscale actuelle, les CUPR auront versé 2,5 M$ au Centre d’accueil Roger-Séguin pour des travaux de construction ou de rénovation depuis 2016.

Photo : Courtoisie/Centre Roger-Séguin

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) devraient-ils financer une partie des coûts liés au projet d’agrandissement du Centre d’accueil Roger-Séguin (CARS), une résidence pour personnes âgées de Clarence Creek?

La question a été soulevée mercredi, alors que la présidente du CARS, Judith Hupé, s’est adressée aux maires de la région dans le cadre de la réunion plénière mensuelle des CUPR.

Celle-ci a demandé aux CUPR de fournir à son établissement un engagement ferme de 500 000 $ annuellement sur une période de 30 ans.

Un montant de 11,7 millions de dollars est nécessaire pour compléter le montage financier du projet dont les coûts s’élèvent à près de 50 millions de dollars.

Un croquis d'un établissement extérieur.

Un croquis de l’agrandissement du Centre d’accueil Roger-Séguin à Clarence Creek

Photo :  courtoisie/Centre Roger-Séguin

Avec cet agrandissement, le Centre comptera 128 lits, soit 15 de plus qu’actuellement, répartis dans quatre aires d’habitation.

Il est important de préciser que le CARS est le seul établissement à but non lucratif de l’ouest des CUPR à offrir des soins de longue durée.

On va continuer de faire des démarches pour faire d’autres levées de fonds. […] Cependant, nous ne serons pas en mesure de combler le manque à gagner [de 11,7 M$] pour mettre ce beau projet sur pied, a confié Judith Hupé aux membres du conseil.

Un développement économique pour le maire Desjardins

Les maires des CUPR ont prêté une oreille attentive à la demande faite par la présidente du CARS.

À commencer par le maire de la Cité de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, qui encourage ses collègues à appuyer le projet d’agrandissement déployé dans sa municipalité.

Il ne faut pas regarder ça juste comme un investissement. Il faut regarder ça comme un développement économique. Après tout, il y a 140 emplois. […] On sait que si on ne va pas de l’avant avec [ce projet-là], on va perdre des emplois, on va perdre des lits. Ça va s’en aller à Ottawa, a lancé celui-ci.

Guy Desjardins en entrevue sur le bord d'une route de Clarence-Rockland.

Le maire de la Cité de Clarence-Rockland, Guy Desjardins (archives)

Photo : Radio-Canada

Le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien, a appelé néanmoins les membres du conseil à bien étudier la question avant de s’engager financièrement dans ce dossier à long terme.

Il faut dire qu’au cours des dernières années, le gouvernement régional s’est vu transférer certaines responsabilités comme, par exemple, le service régional de répartition des appels d'urgence des incendies.

Je n’ai pas de problème avec la demande du [CARS], je pense que c’est légitime. Mais je crois qu’à l’interne, nous devons avoir une discussion sur nos autres engagements, parce qu’on ne peut pas continuer à ce rythme-là, a indiqué le directeur général des CUPR.

La question sera de nouveau discutée par les maires lors de la prochaine réunion régulière des CUPR le 28 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !