•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix-Antoine Joli-Coeur renonce à briguer la mairie de Montréal

Le conseiller du Mile-End, Richard Ryan, annonce aussi qu'il ne sera pas candidat aux élections de novembre.

L'homme en chemise apparaît dans sa maison pour les besoins d'une vidéo promotionnelle.

Félix-Antoine Joli-Coeur retire sa candidature en vue de l'élection de 2021 à la mairie de Montréal.

Photo : felixantoinejolicoeur.com/

Le scrutin municipal de l'automne risque de plus en plus de ressembler à un match revanche entre Valérie Plante et Denis Coderre.

Félix-Antoine Joli-Coeur, qui se présentait comme le candidat de la troisième voie, a annoncé mercredi matin dans une lettre ouverte qu'il renonçait à briguer la mairie de Montréal.

Le plan était de déclarer publiquement mon intention, pour ensuite m’attaquer à l’organisation de la campagne, écrit-il. Aujourd’hui, je réalise que c’était un mauvais calcul, une séquence qui ne m’a pas permis de rassembler les conditions gagnantes.

Son retrait intervient à peine quelques mois après le dévoilement de sa candidature.

Félix-Antoine Joli-Coeur avait d'abord annoncé qu'il se présenterait sous la bannière d'une nouvelle formation, Ralliement pour Montréal. Cette dernière l'a toutefois laissé tomber dans les semaines suivantes, ce qui a forcé le principal intéressé à fonder un autre parti, Engagement pour Montréal.

Vers un autre duel Plante-Coderre?

À l'heure actuelle, pas moins de 14 formations montréalaises sont enregistrées auprès du Directeur général des élections du Québec. Trois autres dénominations ont été réservées.

Plusieurs de ces partis ont été créés dans le but de présenter des candidats dans un seul arrondissement. Mais d'autres ont des visées plus larges.

C'est le cas d'Action Montréal, dont le chef, Gilbert Thibodeau, est le seul autre candidat déclaré pour faire la lutte à la mairesse actuelle, Valérie Plante, et à son prédécesseur, Denis Coderre, qui espère fait un retour à l'Hôtel de Ville avec Ensemble Montréal après quatre ans d'absence.

Candidat défait à la mairie en 2017, M. Thibodeau, qui s'était présenté en tant qu'indépendant, avait terminé en cinquième place, avec 0,35 % des voix.

Richard Ryan s'en va aussi

Par ailleurs, le conseiller de ville Richard Ryan, qui représente le district du Mile-End, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, a fait savoir lui aussi qu'il ne sera pas sur la ligne de départ cet automne.

Pourquoi? Bien sûr la pandémie, bien sûr 12 ans d’expérience intense, bien sûr les médias sociaux, bien sûr faire de la place à la relève, mais avant tout, je vous dirais que l’envie de brasser ma petite vie professionnelle à 55 ans est au cœur de cette décision, a-t-il expliqué mercredi matin sur Facebook.

M. Ryan avait été élu facilement en 2017 sous la bannière de Projet Montréal. On ne sait pas encore qui le remplacera.

Son départ s'ajoute à plusieurs autres annoncés récemment en vue des élections de novembre. Le maire de l'arrondissement de Verdun, Jean-François Parenteau, et son homologue lasalloise, Manon Barbe, ont indiqué le mois dernier qu'ils n'entendaient pas briguer un autre mandat.

Les conseillères de ville Rosannie Filato (Villeray) et Christine Gosselin (Vieux-Rosemont) ont également annoncé qu'elles ne seraient pas candidates cette année, alors que la conseillère d'arrondissement Sophie Thiébaut (Saint-Henri-Est–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles–Griffintown) souhaiterait passer la main à une personne plus représentative de la diversité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !