•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La résidence permanente pour 90 000 étudiants et travailleurs étrangers

Le ministre de l'Immigration, vêtu d'un veston et d'une cravate, parle dans un micro devant des drapeaux du Canada.

Le ministre fédéral de l'Immigration, Marco Mendicino

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le ministre fédéral de l'Immigration, Marco Mendicino, a annoncé l’octroi de la résidence permanente à 90 000 travailleurs étrangers temporaires et étudiants étrangers qui se trouvent actuellement au Canada, en dehors du Québec.

Selon le ministre, cette nouvelle politique s’adressera plus spécifiquement aux personnes qui possèdent les compétences et l'expérience dont le pays a besoin pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et contribuer à la relance économique du pays.

Les gens qui œuvrent dans une centaine de domaines actuellement en demande, dont la santé, se verront donc offrir une voie accélérée par Ottawa vers la résidence permanente.

Notre système d’immigration a longtemps été basé sur ceux qui contribueront. Maintenant, nous avons une occasion unique de reconnaître ceux qui contribuent déjà, a expliqué Marco Mendicino en conférence de presse virtuelle.

Les travailleurs de la santé et les autres travailleurs essentiels admissibles devront avoir au moins un an d'expérience de travail au Canada pour présenter leur demande de résidence permanente. Les diplômés étrangers, quant à eux, devront avoir terminé un programme d'études postsecondaires canadien admissible au cours des quatre dernières années pour être admissibles au programme.

Le statut de ces nouveaux arrivants est peut-être temporaire, mais leur contribution est durable et nous voulons qu’ils restent au Canada.

Une citation de :Marco Mendicino, ministre fédéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

À compter du 6 mai, le ministère de l’Immigration acceptera 50 000 candidatures de travailleurs temporaires étrangers. De ce nombre, 20 000 places seront réservées dans le secteur des soins de santé et 30 000 autres pour d'autres professions jugées essentielles par Ottawa.

Les 40 000 places restantes seront réservées aux candidatures d'étudiants étrangers détenteurs d’un diplôme délivré par un établissement d'enseignement canadien.

Selon le ministère de l’Immigration, cette nouvelle politique aidera le gouvernement à atteindre son objectif d’accueillir 401 000 nouveaux résidents permanents cette année, alors que les restrictions de voyage dues à la COVID-19 limitent sérieusement le nombre de nouveaux arrivants dans le pays.

Les perturbations économiques et l’isolement causés par la pandémie ont également incité certains immigrants récents à quitter le Canada et à retourner dans leur pays d'origine, où ils ont plus de liens sociaux et familiaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !