•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Mosaïcultures à Québec en 2022?

Des personnes devant une sculpture horticole

Une sculpture végétale de l'exposition MosaïCanada, tenue en 2017 à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Le gouvernement Legault veut frapper un grand coup en attirant les Mosaïcultures à Québec à l’été 2022. C’est la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, qui pilote le projet.

Je pense que c’est important de voir grand pour Québec, confie Geneviève Guilbault en entrevue à Radio-Canada.

Selon elle, les progrès de la vaccination laissent présager une augmentation importante du tourisme dans le monde dès 2022.

Geneviève Guilbault fixe du regard.

La vice-première ministre et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Si la Capitale-Nationale veut être bien positionnée pour attirer des événements internationaux au sortir de la pandémie, il faut agir maintenant.

Je ne veux pas qu’on se réveille à minuit moins une à Québec quand tout le monde va s’arracher les événements, prévient-elle. Entre-temps, je m’active.

Quand on va pouvoir voyager à nouveau, tout le monde va vouloir des événements et des gens dans les hôtels.

Une citation de :Geneviève Guilbault, ministre responsable de la Capitale-Nationale

Geneviève Guilbault estime que l’organisation des Mosaïcultures dans la capitale en 2022 a le potentiel de galvaniser la relance de l’industrie touristique.

La rue Sainte-Jean est bondée de piétons par un bel après-midi ensolleillé.

L'arrivée du printemps a ramené la population dans le Vieux-Québec, mais les commerçants et les hôteliers ont beaucoup souffert de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

En 2017, l’exposition d'immenses sculptures florales et végétales à Gatineau a réussi à attirer plus de 1,3 million de visiteurs.

Appui financier

Le gouvernement Legault s’engage à appuyer financièrement la venue des Mosaïcultures à hauteur de 4,5 millions de dollars.

La subvention a été approuvée par le conseil des ministres le mois dernier.

Des discussions sont en cours avec le gouvernement fédéral et la Ville de Québec pour compléter le montage financier.

Cette sculpture géante, intitulée « La légende de la Terre Mère », a remporté le Grand prix du public aux Mosaïcultures internationales de Montréal, en 2003.

Cette sculpture géante, intitulée « La légende de la Terre Mère », a remporté le Grand prix du public aux Mosaïcultures internationales de Montréal, en 2003.

Photo : Reuters/Shaun Best

Geneviève Guilbault affirme que sa sortie publique pourrait accélérer la conclusion d’une entente.

À un moment donné, si tu veux que des choses se passent, quelqu’un doit lancer le mouvement. Quelqu’un doit lancer l’initiative, tranche-t-elle.

Le bureau du président du Conseil du Trésor canadien, Jean-Yves Duclos, dit qu'il supportera la relance du tourisme à Québec.

Nous connaissons tous l’immense potentiel touristique de notre ville et le gouvernement fédéral sera toujours là pour soutenir la relance et le développement de ce secteur lourdement affecté par la pandémie actuelle. Nous allons continuer à collaborer et à discuter avec la ville et le gouvernement du Québec afin de maximiser ce potentiel et de préparer la relance, indique son cabinet.

Vous n’avez rien vu

La directrice générale de Mosaïcultures internationales de Montréal, Lise Cormier, ne cache pas son enthousiasme.

Si vous avez vu notre exposition à Montréal et à Gatineau, croyez-moi, vous n’avez rien vu!, s’emporte-t-elle.

Depuis plusieurs mois, elle affirme préparer un événement d’une ampleur unique.

Maquette peinte de vagues et de baleines qui en sortent. Des marcheurs s'y promènent.

Le Fleuve aux grandes eaux, une œuvre développée en collaboration avec Frédéric Back, pourrait être exposée à Québec en 2022.

Photo : Courtoisie, Mosaïcultures Internationales de Montréal

Au total, 190 œuvres seront aménagées dans une vingtaine de tableaux. Environ 6 millions de plantes seront nécessaires pour donner vie aux créations des artistes.

Je suis tellement fière de notre vision. On va mettre le paquet pour Québec.

Une citation de :Lise Cormier, directrice générale, Mosaïcultures internationales de Montréal

L’exposition doit être présentée au parc du Bois-de-Coulonge.

Esquisse d'une pergola incrustée de végétaux.

Le parc du Bois-de-Coulonge a été le lieu de résidence de nombreux lieutenants-gouverneurs du Québec jusqu'en 1966.

Photo : Mosaïcultures Internationales de Montréal

Nous sommes tombés en amour avec ce parc, la richesse de son histoire et la proximité avec le fleuve, admet Lise Cormier.

Impact touristique

Selon Mosaïcultures internationales de Montréal, une exposition dans la Capitale-Nationale a le potentiel d’attirer au moins 730 000 visiteurs à l’été 2022, dont plus de la moitié de l’extérieur de la région.

L’événement permettrait aussi la réservation de près de 800 000 nuitées dans les hôtels de Québec.

Lise Cormier rappelle que la pandémie a relancé l’intérêt pour le domaine horticole un peu partout dans le monde, ce qui ne pourrait que mousser encore l’attrait des Mosaïcultures.

Les gens vont adorer, j’en suis sûr, termine-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !